Parti socialiste – Après une journée chargée, Olivier Faure rentre enfin chez lui vers 13h30

28 Publié le 26/04/2018 par La Rédaction
By LeCardinal, CC-BY., CC BY 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=19983712

Le quotidien d’un premier secrétaire du Parti socialiste est un véritable marathon, en témoigne cette dure journée à la fin de laquelle Olivier Faure n’est rentré chez lui qu’à 13h30.

« Vous n’imaginez pas les journées d’Olivier. Il multiplie les rendez-vous avec les militants. Par exemple, hier, il a eu deux “conf call” avec des socialistes … ils voulaient rendre leur carte pour rejoindre “La République En Marche”, mais quand même. Parfois, j’ai peur qu’il se tue à la tâche » nous avoue sa secrétaire, qui est aussi sa femme, assise à l’entrée du bureau d’Olivier Faure, qui est aussi son salon.

Ses collaborateurs sont également inquiets, comme nous l’avoue son adjoint : « Gérer un parti, c’est très prenant, mais il ne faut pas oublier d’avoir une vie à côté, pour prendre du recul. Quand je le vois être au bureau dès 11h du matin et repartir vers midi, je me dis qu’il tire un peu sur la corde. Comment il fera si un jour il se retrouve à l’Élysée ? ».

Quand on lui demande quel est son secret pour tenir un tel rythme, Olivier Faure nous avoue qu’il s’inspire d’une autre grande figure du socialisme : « Jean-Marc Ayrault m’a tout appris, le truc c’est les micro-siestes au bureau. Je ne suis pas un surhomme, gérer une petite dizaine de militants et trouver une idée tous les mois demande une hygiène de vie irréprochable. Sur mes 4 heures de présence, je dors en moyenne 3h30 » termine-t-il avant de s’endormir subitement.

Publicité
Publicité