Une journaliste du Gorafi attend toujours désespérément sa convocation par la DGSI

0 Publié le 23/05/2019 par La Rédaction
Photo by rawpixel.com from Pexels

Paris – Alors que plusieurs journalistes télé et papier ont été convoqués par la DGSI, Constance Deplanque, journaliste émérite du Gorafi News Network depuis 7 ans, n’a toujours pas reçue la moindre petite convocation de la part de la DGSI. Une situation qui l’amène à se poser des questions et douter de son propre travail. Reportage.

A 41 ans, Constance Déplanque est une journaliste accomplie et surentraînée. Mais aujourd’hui, quelque chose manque à son tableau de chasse. Toujours aucune convocation par la DGSI. Toujours aucune perquisition de son bureau sans autorisation par la police et le procureur. Toujours aucune remarque de la part de responsables les politiques. « Je ne comprends pas. Peut-être n’ai-je pas assez fait mon travail, je ne sais pas, je ne sais plus » dit-elle avant de sombrer en larmes. Et de citer même plusieurs articles comme celui sur les doigts de Jamal Khashoggi offerts par l’Arabie Saoudite au président de Total. « J’aurai dû sûrement mettre Yémen dans les mots clés » regrette-t-elle. En attendant, elle reste silencieuse à son bureau, se contentant d’appuyer sur F5 sur son clavier devant ses mails. Mais rien ne vient. De son côté la direction annoncé un plan d’envergure en rajoutant les mots clés «Yémen», «ventes d’armes»,«France» à tous les articles publiés depuis 2012.

Publicité
Publicité