Mondiaux d’athlétisme : à Doha, le Qatar interdit définitivement à ses lanceurs de poids de viser des femmes

0 Publié le 07/10/2019 par La Rédaction
Image parskeeze de Pixabay

Les championnats du monde d’athlétisme qui se sont achevés hier à Doha ont vu plusieurs avancées significatives de la part du pays hôte sur la question des Droits de L’Homme.

Après avoir rendu à leurs familles les spectateurs venus en tribune assister aux épreuves, le ministre des Sports du Qatar a tenu un point presse dans lequel il s’est félicité du bon déroulement des mondiaux de Doha. Salah bin Ghanem Al Ali a ensuite annoncé l’abandon de plusieurs points de règlement régissant le sport féminin au Qatar, dont notamment celui autorisant exceptionnellement ses athlètes à viser des femmes pendant le concours du lancer du poids.

Alors qu’elle répondait à une demande de la Fédération Internationale des Fédérations d’Athlétisme de suspendre cette tradition le temps des mondiaux, la mesure temporaire semble donc vouée à s’inscrire dans la durée pour devenir une décision définitive, au même titre que celle qui autorisait les athlètes féminines de fond Qataries à pouvoir courir, à titre exceptionnel, sans être accompagnée de leur tuteur légal.

L’annonce de ces décisions ne va pas sans faire de vagues, provoquant des réactions du côté de l’aile conservatrice de la fédération. Dans le but d’apaiser les tension, plusieurs solutions sont en cours d’analyse. Le ministre pourrait dès cette semaine trancher en faveur pour la création d’un gouffre de trois mètres de profondeurs et l’installation de crocodiles sur le concours du saut en longueur féminin.

Mots clés : , , , ,
Publicité
Publicité