Connect with us

Medias

Il achète le livre du Gorafi et couche avec 24 femmes le jour-même

Thomas ; 28 ans, ne s’attendait pas à un tel succès. Lui qui d’habitude se considère comme un « loser en amour » enchaînant les refus, il a hier disposé d’un sex-appeal dépassant toutes ses espérances, juste après avoir acheté le dernier livre du Gorafi (qui vient de sortir dans toutes les librairies dignes de ce nom). Entretien.

Publié le

 mar 

Le Gorafi : Thomas, on ne peut pas dire que vous êtes un bourreau des cœurs d’habitude…

Thomas : Non effectivement. J’ai hérité du physique disgracieux de mon père (Philou dit « Le Bossu »), et de l’haleine fétide de ma mère (Patricia, dite « Camembert »). Pas simple avec les filles !

Le Gorafi : Alors qu’est-ce qu’il s’est passé hier ?

Thomas : Je sortais de ma librairie habituelle avec sous le bras le tout nouveau livre du Gorafi, et j’ai senti que le regard des gens avait changé dans la rue. Des femmes de tous âges et de toutes corpulences ont commencé à m’aborder, le regard brûlant de désir. J’en ai donc choisi 24 parmi un échantillon représentatif de la population française active de 25 à 65 ans.

Le Gorafi : Impressionnant ! Et vous ne vous êtes pas dégonflé ? Avez-vous « assuré au pieu » comme dit votre oncle ?

Thomas : Absolument. Ce livre, en plus de me fournir un magnétisme animal extraordinaire, m’a procuré une vigueur sexuelle que je ne me connaissais pas. J’ai satisfait toutes mes partenaires ce jour-là. Particulièrement lorsque, pendant le coït, elles feuilletaient le livre et lisaient les meilleurs articles. C’était intense.

Le Gorafi : Merci beaucoup pour votre témoignage poignant.

Thomas : Tout le plaisir était pour moi.

Le meilleur du gorafi est en vite partout mais aussi ici

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés