Les antisystèmes inquiets que l’antisystème devienne un système

103 Publié le 27/01/2014 par La Rédaction

Après la mobilisation parisienne du Jour de Colère hier à Paris, plusieurs personnes qui se revendiquent de l’antisystème ont réalisé que l’antisystème pourrait se systématiser pour devenir un nouveau système lui-même. Une perspective qui inquiète grandement les antisystèmes qui veulent combattre tous les systèmes établis.

Julien Bredault a 31 ans. Ce jeune homme s’affiche ouvertement comme un antisystème convaincu. Mais depuis hier et la manifestation du jour de colère, il s’inquiète que l’antisystème devienne un système. « On passe nos journées à combattre le système, à le défier. C’est un travail de chaque instant. Très fatiguant » commente-t-il. « Dès qu’on rencontre un symbole du système, on fait notre geste antisystème. » dit-il. « Mais parfois, il y a tellement de symboles du système sur ma route, qu’il m’arrive d’être en retard ». Mais surtout hier, le jeune homme a pris conscience, comme d’autres antisystèmes que l’antisystème commençait à rassembler bien plus qu’à l’origine.

« On était nombreux, c’est sûr. On se fédéralise, on devient un tout, un ensemble » reconnaît le jeune homme, qui s’inquiète des conséquences d’une systématisation de l’antisystème. « Je ne veux pas utiliser le mot système pour qualifier notre antisystème mais j’ai bien peur qu’on s’en rapproche » lâche-t-il. « On se bat tellement contre le système et tout ça qu’on ne peut pas finir nous-mêmes en système alors que c’est une structure que nous combattons. C’est à vous dégoûter du système » explique un militant anonyme, sans préciser de quel système ou antisystème il parle.

Une inquiétude de plus en plus partagée par les antisystèmes qui ont peur d’être pris au piège de leur système d’antisystème. « Si nous sommes nous-mêmes un système, doit-on effectuer sur nous-mêmes un geste antisystème ou inventer un autre geste antisystème pour ne pas créer de confusion entre un geste du système antisystème et un geste antisystème du système ? » lâche un autre militant, avant de sombrer en larmes.

La Rédaction

Publicité
Publicité