Après 15 ans de musculation, le chanteur Booba a enfin obtenu le 95 C de ses rêves

56 Publié le 25/04/2016 par La Rédaction

C’est l’histoire d’une ambition sans limites. Au terme de 15 années de musculation intensive des pectoraux, le rappeur Booba a déclaré sur Twitter avoir enfin obtenu le 95 C de ses rêves. Un message accompagné d’une photo montrant le chanteur radieux, vêtu d’un simple débardeur.

« Les gros bras, les abdos, c’est pour les gamins. Un vrai bonhomme, ça a des pecs. Moi j’ai des pecs tellement énormes que je dois porter un soutien-gorge pour faire du sport. C’est ça la vie de bonhomme » a déclaré le rappeur en marge d’un évènement organisé par sa ligne de vêtements Unkut pour le lancement de la première gamme de robes bustier exclusivement masculine.

« L’iconographie du rap français est en train de changer. Être un homme, ce n’est plus simplement boire du Chivas, tenir des armes et avoir des femmes à ses pieds. L’homme de 2016 n’a peur de rien, donc il n’a plus peur d’assumer sa part de féminité, de pleurer en public et d’être connecté à ses émotions » explique ainsi David Moreau, journaliste aux Inrockuptibles.

La fin du culte “viriliste”

Est-ce la fin du culte “viriliste” dont Booba était l’un des porte-étendard ? C’est en tout cas une inflexion sensible que traduisent également les paroles du dernier morceau publié par Maître Gims dont voici un extrait :

Soirée pépère avec mes khos
Hagen Dasz plein le frigo
Rien que du gros mâle alpha
Et Bridget Jones un, deux, trois

 

Le Gorafi a besoin de vous !

 

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité