La primaire à gauche finalement annulée faute de candidats vraiment de gauche

62 Publié le 23/05/2016 par La Rédaction

Daniel Cohn-Bendit, l’un des initiateurs du projet de primaire à gauche, l’a annoncé ce matin : celle-ci n’aura pas lieu. La raison ? l’impossibilité de trouver un candidat véritablement de gauche.

 

« Jusqu’au bout on aura essayé ». C’est par ces mots que Daniel Cohn-Bendit a conclu un énième rassemblement pour tenter d’organiser une primaire à gauche. Mais devant l’absence de candidat de gauche, les organisateurs ont décidé de jeter l’éponge. « Du point de vue du programme économique, le seul candidat de gauche que nous avions trouvé était Dupont-Aignan, mais il a déjà son parti et les militants n’en voulaient pas » explique Thomas Piketty, l’une des autres personnalités à l’origine du projet.

« On a ensuite tenté de voir s’il était possible de faire naturaliser Raul Castro, mais c’était trop compliqué » poursuit-il. Après plusieurs heures de discussion, les organisateurs trouvent alors un consensus : proposer un candidat issu de la société civile qui sera chargé de porter un projet de gauche. Mais les différents acteurs se retrouvent très vite confrontés à un autre problème : l’absence de propositions de gauche. « Plusieurs personnes avaient de belles idées, de beaux slogans, mais aucune proposition concrète » regrette Thomas Piketty, avant d’ajouter : « on a essayé de s’inspirer du programme de Hollande mais on s’est aperçu que la dernière proposition de gauche était le RSA sous Nicolas Sarkozy. »

Toutefois, les organisateurs comme les militants n’ont pas perdu tout espoir de retrouver une posture de gauche, comme l’explique Daniel Cohn-Bendit : « En réalité, l’idéal serait que la France élise un président de droite, comme ça nous pourrions de nouveau passer pour des politiques de gauche ». Mais ne comptez pas sur Dany pour vous donner sa préférence : « Peu importe, que ce soit Marine Le Pen ou Emmanuel Macron, dans tous les cas, nous pourrons de nouveau faire bonne figure en contestant toutes leurs décisions ».

Photo : Vesna Andjic

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité