Plusieurs Français réfléchiraient à un projet de loi visant à limiter l’usage du sarkozysme dans l’espace public

52 Publié le 05/10/2016 par La Rédaction

Paris – Va-t-on vers une interdiction du sarkozysme dans l’espace public en France ? C’est le sens d’un projet sur lequel travaillent plusieurs Français. D’après eux, ils ne font que refléter un questionnement et une angoisse de la société française face à l’omniprésence du sarkozysme et de ce qu’il implique.

Un projet qui divise et choque même certains qui estiment qu’on caricature le projet initial. « Je pense qu’il faut ouvrir les yeux et comprendre que le sarkozysme est une forme de communautarisme très dangereux » explique Sharif, 32 ans, qui porte ce projet. « Hier matin, j’ai encore croisé un sarkozyste en bas de chez moi. Comment je dois expliquer ça à mes enfants? Il y en a de plus en plus » s’inquiète-t-il. Il dément aussi les rumeurs d’un « fichage » des sarkozystes ou d’un moyen de les identifier plus facilement.

Car dans l’immédiat, il refuse de parler de stigmatisation d’une communauté politique. « Beaucoup de gens pratiquent la politique sans poser de problème, il ne faut pas tomber dans le piège » s’alarme-t-il. «D’ailleurs, j’ai moi-même un très bon ami qui fait de la politique » se défend-il. Mais pour certains, le sarkozysme est un signe ostentatoire de politique et en cela il doit être dénoncé.

Pour d’autres, c’est un moyen d’aimer la politique, de la vivre pleinement. « Je porte le sarkozysme parce que j’aime ça, personne ne me force à dire qu’il y a trop d’immigrés ou d’islam en France je peux le penser par moi-même » se défend un militant anonyme.

Mots clés :
Publicité
Publicité