« Pénélope Gate  » : Quelle stratégie pour François Fillon ?

65 Publié le 01/02/2017 par La Rédaction
By Remi Jouan - Photo taken by Remi Jouan, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5405429

Le Gorafi a examiné les différentes portes de sortie pour François Fillon face au scandale grandissant.

 

Faire le mort
Ne plus donner d’interview, annuler toute sortie publique ou politique, ne plus répondre au téléphone ou aux mails, partir plusieurs mois pour une destination connue seulement de ses proches et collaborateurs. Les Français ayant une mémoire immédiate d’environ un mois, ce plan est parfait. Puis réapparaître subitement la veille du premier tour et compter sur l’effet de surprise.

Demander au cousin geek de son fils de réaliser les contrats manquants sous Photoshop
Tout le monde a un cousin un peu geek qui s’y connaît un minimum en « ordinateur », « internet », « Facebook » et Photoshop. Quelques clics et en un week-end, la totalité des contrats de Pénélope Fillon devrait ainsi être réalisée. Ne pas oublier de les froisser un peu et de renverser du thé pour donner un aspect vieillissant. Ne pas oublier de rémunérer de manière non fictive le cousin geek.

Trouver la source du Canard Enchaîné
Kidnapper un journaliste du Canard, ou sa famille proche. Le retenir dans une ferme isolée puis chaque jour lui couper un doigt pour le forcer à révéler qui a donné les informations. Possibilité de remplacer le tranchage de doigt par une diffusion des discours des vœux de Gérard Larcher.

Axer toute la com’ sur les prochains numéros de Paris Match
Appeler son contact à Paris Match et négocier les 20 prochaines unes et une trentaine de pages d’interview vérité, de confession dans chaque numéro. Ne pas hésiter sur les titres « l’homme blessé », « le courage face à l’accusation », « un homme face aux juges rouges communistes ». Dans tous les cas, l’électorat des salles d’attente de médecins sera acquis.

Faire un contre feu
Demander le plus innocemment du monde pourquoi les médias ne parlent pas de « la tragique affaire Benoît Hamon* », une très étrange affaire qui est vraiment triste mais dont on préférera ne pas parler parce que les « victimes sont encore marquées à vie » et qu’évidemment on doit être aux côtés des victimes « et que Benoît Hamon doit s’expliquer devant les Français » sur cette « affaire ténébreuse que les médias refusent de relayer »
*remplacer « Benoît Hamon » par le candidat le plus proche dans les sondages.

Publicité
Publicité