Pour négocier avec Poutine, Macron n’hésitera pas à « utiliser Bayrou comme monnaie d’échange »

36 Publié le 29/05/2017 par La Rédaction

Emmanuel Macron l’avait annoncé : pour la visite de Vladimir Poutine à Versailles, le président était prêt à engager « un rapport de force ». Ce matin, il a précisé sa pensée en déclarant qu’il n’hésiterait pas à se servir de François Bayrou comme monnaie d’échange.

 

Emmanuel Macron n’a pas l’intention de se laisser dicter sa conduite par Vladimir Poutine. Et, pour ce faire, il est prêt à quelques sacrifices, comme celui de son actuel garde des Sceaux. Bien que François Bayrou ne soit plus tout jeune, le président de la République compte sur le fait qu’il ait jusqu’ici « très peu servi sur le plan national » pour séduire son homologue russe. Mais ce n’est pas le seul cadeau qu’Emmanuel Macron compte faire au président russe puisqu’il aurait également prévu de lui offrir du foie gras, plusieurs caisses de Champagne ainsi que Richard Ferrand.

Vladimir Poutine pas en reste

De son côté, Vladimir Poutine ne compte bien évidemment pas se laisser amadouer trop facilement. Si l’on en croit certains de ses conseillers, il serait venu avec, dans ses bagages, plusieurs opposants au régime qui pourraient servir d’esclaves au président français. Enfin, il aurait également prévu d’offrir à Emmanuel Macron de nombreux présents, parmi lesquels du caviar, des bouteilles de Vodka ainsi que plusieurs pays baltes.

Publicité
Publicité