7 conseils pour arriver à prononcer le mot « Spritz » au bout de son troisième verre

50 Publié le 29/08/2017 par La Rédaction
Crédits :a_namenko

Véritable phénomène de l’été, le Spritz se distingue par son goût inimitable, mais également par l’embouteillage de consonnes qu’il provoque en bouche en cas d’absorption en trop grande quantité. Voici 7 conseils pour arriver à retrouver une diction correcte au moment de prononcer l’imprononçable.

 

 

Apprendre le langage des signes
Pour les meilleurs d’entre vous, des stages étalés sur trois semaines permettent d’acquérir les bases du langage des signes et ainsi vous permettre de revenir sans avoir à utiliser votre voix pour commander votre Spritz. À noter que si l’alcool provoque chez vous un problème de coordination des membres inférieurs, cette technique est à oublier (et il serait peut être temps d’avouer que vous avez un problème avec l’alcool).

Menacer le serveur sans parler
Le simple fait d’agiter une bâte de baseball au dessus de votre tête en fixant le serveur avec un air flippant devrait lui faire comprendre qu’il est temps d’envoyer la petite sœur.

Se faire des amis orthophonistes pour sortir en soirée
Prêts à intervenir en cas de crise aiguë, ils permettent de travailler sur les fondamentaux dès le début de la soirée. Les orthophonistes font de très bon compagnons de soirée. De plus, ils aiment chanter des chants paillards quand il sont ivres et n’hésiteront pas non plus à reprendre vos fautes de grammaire.

Utiliser le capitaine de soirée comme traducteur
L’occasion rêvée d’aller vers cette étrange personne que vous n’auriez sûrement pas invitée si elle n’avait pas le permis de conduire.

Tenter de prononcer le mot « pique »
Si l’absorption d’alcool s’est déroulée dans de bonnes conditions, les consonnes, dites « consonnes fantômes » S, R, T et Z peuvent faire leur apparition au bout de quelques dizaines de minutes. Dans certains cas, des passages entiers de romans du XIXe siècle peuvent être constatés

Simuler une crise de manque
Lucidité, ennui, et quelques mots sur la météo sont les premiers symptômes d’une crise de manque. Des signes qu’un bon serveur saura remarquer pour venir vous resservir sans que vous n’ayez à lui adresser la parole.

Parler la bouche pleine
S’exprimer la bouche pleine a pour effet d’éliminer plus de 70 % des consonnes que l’on ne souhaite pas prononcer lorsqu’on a trop bu mais aussi de réduire de 700% vos chances de séduire quelqu’un dans la soirée. Des cacahuètes, le fond de votre dernier verre ou votre propre main feront très bien l’affaire.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité