Espionner ses voisins reste l’activité préférée des seniors

43 Publié le 28/09/2017 par La Rédaction
Crédits :Willowpix

Selon un sondage BVA/Notre Temps, les plus de 65 ans passeraient en moyenne 40% de leur temps libre à espionner leurs voisins, ce qui en fait leur activité préférée, loin devant la télévision, les voyages dans les pays où il fait trop chaud ou la belote.

 

De tout temps, les seniors se sont attelés à l’espionnage de leurs voisins comme un devoir envers la société. Observer les allées et venues des uns et des autres, noter qui rentre à quelle heure et écouter les disputes conjugales fait partie de leur quotidien. Les renseignements qu’ils glanent sont très souvent leur seul sujet de conversation, avec la météo, la nourriture et les musulmans.

Une technique propre à chacun

Josiane, 70 ans, utilise une technique on ne peut plus banale : « Je « fais le carreau » : je reste à ma fenêtre toute la journée. Il y a un petit couple qui vient d’emménager à côté, je les ai à l’œil. Chaque fois qu’ils passent devant chez moi, ils sont obligés de me dire bonjour. Je vois bien que ça les emmerde, mais je m’en fiche ! ». Josiane a déjà remarqué que ses voisins ne sortaient pas les poubelles le bon jour, et elle hésite à poser une main courante au commissariat à cause de leur chien qui a aboyé un soir vers 21h.

Aujourd’hui, les seniors sont prêts à utiliser les nouvelles technologies pour assouvir leur curiosité. Rémi, jeune retraité de 64 ans, explique : « J’ai acheté un drone, je le fais voler tous les jours dans le jardin de mes voisins. Ou à leur fenêtre. Je les filme dans tout ce qu’ils font, et on en discute avec les autres retraités du quartier. Je me suis fait une place dans le club de scrabble grâce à ça ».

L’espionnage des voisins a donc encore de beaux jours devant lui, et les seniors partagent aujourd’hui leurs meilleures techniques sur internet, pour gagner en efficacité. Leurs voisins n’ont qu’à bien se tenir.

Publicité
Publicité