Gaza : L’armée israélienne accuse les manifestants d’avoir tiré à pierres réelles

40 Publié le 15/05/2018 par La Rédaction
iStock

Plusieurs heures avant l’ouverture officielle de l’ambassade américaine à Jérusalem, l’armée israélienne a confirmé avoir été la cible de tirs à pierres réelles dans la bande de Gaza.

Plusieurs témoignages et vidéos font état de l’utilisation de projectiles extraits directement du sol palestinien et visant différents points de contrôle sur la frontière entre l’État hébreux et la bande de Gaza. « Ces armes sont d’une extrême dangerosité, d’autant plus qu’elles ne sont régies par aucune convention internationale » s’est indigné un responsable de l’état-major israélien sur Twitter en ajoutant qu’il priait «chaque soir pour qu’aucun enfant israélien ne soit un jour victime d’une pierre perdue ».

L’armée israélienne a également affirmé avoir mené plusieurs raids aériens contres des sites de stockage de pierres ainsi qu’une usine servant à la fabrication de frondes. Lors de son discours d’inauguration de la nouvelle ambassade américaine, le chef de l’autorité israélienne s’est félicité du succès de ces opérations tout en exhortant la communauté internationale à réagir, dénonçant « un horrible massacre contre les barrières et les véhicules de sécurité qui protègent les frontières de l’État d’Israël».

Afin d’apaiser les tensions, l’armée israélienne affirme dans un communiqué avoir privilégié un recours proportionné à la force en ne ripostant « mortellement à balles réelles que sur 52 manifestants dans la journée ».

Publicité
Publicité