Connect with us

Monde Libre

Après une soirée arrosée, un capitaine de l’armée américaine oublie où il avait garé son porte-avions

Un comportement inconscient qui, selon le secrétaire à la Défense des Etats-Unis, James Mattis, « aurait pu mettre en danger la vie de millions d’Américains ».

Published

on

La carrière du capitaine John Gardmin vient sérieusement de prendre du plomb dans l’aile après que ce dernier a avoué à ses supérieurs être resté plusieurs heures sans pouvoir se souvenir de l’emplacement exact du porte-avions dont il avait la responsabilité. La mise à pied du soldat devrait être suivie d’une longue procédure judiciaire qui l’amènera à rendre des comptes devant un juge sur ce qu’il s’est exactement passé dans la nuit du 16 avril 2018 entre 22:00 pm et 6:00 am.

Ce soir là, John Gardmin passe une bonne partie de la soirée à jouer au poker et à boire des shots avec plusieurs collègues dans un bar à proximité de la base navale de Norfolk, dans l’état de Virginie. C’est à 1:00 am, au moment de regagner son porte-avions pour rentrer chez lui, que le capitaine Gardmin prend conscience qu’il n’a aucune idée de l’endroit où il l’a garé. D’après différents témoignages, le soldat a tourné plusieurs heures dans le port à la recherche de son véhicule sans en informer sa hiérarchie. Les témoins affirment tous perdre sa trace aux alentours de 2:30 am.

Le soldat sera finalement retrouvé au petit matin, endormi au volant de son porte-avions, garé en double file à l’entrée du port de Norfolk. « Il s’était visiblement endormi au moment de démarrer son véhicule. Sa clé était dans le contact et le moteur tournait » a raconté un officier présent sur les lieux, avant d’ajouter « une chance qu’il n’ait pas pris la mer dans cet état là ». John Gardmin sera jugé pour « haute trahison et conduite d’engin nucléaire en état d’ivresse ». Il encourt une peine de 30 000 ans de prison.

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement