Supermarché : la caisse la moins rapide serait toujours celle dans laquelle se trouve François Bayrou

37 Publié le 27/06/2018 par La Rédaction
Bayrou ©Antonin Borgeaud

Une étude menée par un groupe de chercheurs allemands a enfin résolu l’un des plus grands mystères de l’humanité : celui de la caisse de supermarché la plus lente dans laquelle vous vous trouvez systématiquement.

Pourquoi avons-nous si souvent l’impression que la caisse dans laquelle nous faisons la queue est la moins rapide ? Tout simplement parce que François Bayrou s’y trouve. C’est ce qu’a découvert un groupe de chercheurs allemands qui s’est penché sur la question. « Je me disais bien que je connaissais ce gars qui ralentit systématiquement le passage à la caisse ! » s’est exclamé André, du Lot-et-Garonne, en prenant connaissance de la réponse trouvée par les chercheurs à cette question angoissante. Selon l’étude en question, ce n’est pas le seul inconvénient dont le président du MoDem serait responsable puisque les sacs de course qui se percent, les touches d’écran qui se bloquent ou les portes du train qui se ferment juste devant juste vous seraient aussi dus à la présence du maire de Pau dans les parages.

Un concours de circonstances défavorable

Pourquoi François Bayrou ralentit-il à ce point le passage à la caisse ? Selon les chercheurs, il y aurait trois raisons essentielles à cela : le maire de Pau oublierait systématiquement de peser ses légumes, plusieurs des articles qu’il choisit n’auraient pas de code barre ni d’étiquette et enfin il sonnerait à chaque passage en caisse. Le supermarché serait donc toujours contraint de dépêcher quelqu’un pour examiner le prix des articles et de demander à un vigile de vérifier que François Bayrou n’a rien volé et ne transporte aucun objet dangereux comme une bombe artisanale, une tronçonneuse ou un tract du MoDem.

Selon l’étude, il y aurait un seul cas de figure dans lequel la caisse de François Bayrou pourrait aller plus vite qu’une autre : la présence conjointe de Jacques Cheminade et Jean-François Copé dans une autre file.

Publicité
Publicité