Nicolas Hulot abandonne le gouvernement et « Bibou » le bébé panda qu’il venait d’adopter

23 Publié le 28/08/2018 par La Rédaction
Par COP PARIS — Nicolas Hulot dans les espaces Générations climat, CC0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=48975354

C’est une décision radicale prise sur un coup de tête. Nicolas Hulot a fait part ce matin à la radio de sa décision de quitter le gouvernement d’Emmanuel Macron. Il abandonne ainsi le Ministère de l’Ecologie, mais aussi « Bibou » le bébé panda qu’il venait d’adopter. Un coup dur pour cette espèce en voie d’extinction.

« Je me tire d’ici, tant pis pour Bibou. Il apprendra à se débrouiller seul » aurait confié Nicolas Hulot à ses collaborateurs, encore sous le choc de sa décision. Selon Brune Poirson, secrétaire d’Etat à l’Ecologie « Le bébé panda était arrivé il y a à peine 15 jours. C’est Nicolas (Hulot) qui avait insisté pour qu’on aménage son enclos au ministère. Il aurait pu le laisser là, mais il l’a embarqué sous le bras, et l’a abandonné à une station de métro. »

Nicolas Hulot n’a pas souhaité expliquer son geste, affirmant néanmoins qu’il n’en avait « plus rien à foutre, ni du ministère, ni de l’écologie, ni du panda ». Il aurait alors enfourché sa superbe Harley Davidson vintage (datant des années 70), et serait reparti dans un crissement de pneu, suivi d’un vrombissement puissant, sans casque, le tout en fumant un cigare cubain.

Quant à Bibou, il est encore à l’heure actuelle introuvable, et pourrait déjà avoir sombré dans la drogue (de simples chewing-gum à l’eucalyptus). Un appel à témoins a été lancé pour sauver le bébé panda (et le ministère de l’Ecologie) pendant qu’il est encore temps.

Publicité
Publicité