Jean-Michel Aphatie arrêté après avoir mordu un Gilet Jaune à la gorge

54 Publié le 08/01/2019 par La Rédaction
capture d’écran ONPC/ France 2

Le journaliste Jean-Michel Aphatie, bien connu pour ses positions anti Gilets Jaunes, a été maîtrisé tôt ce matin au rond-point de la Motte de Rouen, après avoir mordu un manifestant à la gorge. La victime est entre la vie et la mort.

Il est 7h30 ce matin lorsque la police reçoit l’appel d’un automobiliste, effrayé par l’évènement dont il vient d’être témoin. « Il nous parlait d’une victime, mais aussi d’un agresseur vieux et torse nu » précise le Brigadier-Chef de Police Victor Lacour. « On est arrivés sur le rond-point, et on a rapidement maîtrisé le forcené, qui était assez faible physiquement mais très vicieux dans ses attaques. Il bavait, et avait du sang plein la bouche. Il venait de mordre un Gilet Jaune en hurlant « sale pauvre ». Ce n’est que lorsqu’on l’a amené au commissariat qu’il a décliné son identité : c’était Jean-Michel Apathie ».

La victime, un ouvrier-métallurgiste de 41 ans, est encore à l’hôpital, dans une situation critique. Les services médicaux sont pessimistes : « Tout comme les varans de Komodo, Jean-Michel Aphatie laisse macérer au fond de sa mâchoire de la viande faisandée, ce qui fait qu’il sécrète sa propre toxine vénéneuse. La morsure à la carotide s’est directement infectée en plus de causer une hémorragie abondante. Les jours de la victime sont comptés, car il n’y a pas de remède connu contre ce poison.».

Les policiers n’en croient pas leurs yeux : le célèbre chroniqueur et éditorialiste se cache dans un coin de sa cellule, torse nu, sale, mal rasé, et ses yeux brillent toujours d’une lueur malsaine. Ses propos sont incohérents, il parle de « viol de la démocratie » de « politiciens qui tirent les ficelles », de « bric-à-brac de revendications ». Il marmonne des insultes contre les Gilets Jaunes, et promet qu’il recommencera dès qu’il en aura l’occasion.
Cependant, malgré les réticences des gardiens de la paix, Jean-Michel Aphatie a finalement été relâché pour qu’il puisse participer à sa chronique sur Europe 1, et a écopé d’un simple « rappel à la loi ».

En vente partout La Boîte à Quiz du Gorafi https://amzn.to/2BNAacP et l’Almanach du Gorafi https://amzn.to/2zEa4Yh

Publicité
Publicité