La Corrèze soupçonnée dans l’attaque de drone qui a détruit la moitié de la production de fromage de chèvre en Lozère

0 Publié le 23/09/2019 par La Rédaction
Image parTaken de Pixabay

Le centre de la France ne n’a jamais été aussi proche d’un conflit ouvert depuis la crise de l’aligot en 2012.

Dans la nuit du jeudi 19 février, les autorités lozériennes ont confirmé que des drones avaient frappé les deux plus grandes laiteries du département faisant disparaître la moitié de leur production de fromage de chèvre. Bien que l’attaque ait été revendiquée par le groupe armé de la tomme de vache, la Lozère estime que seul l’implication d’une puissance étrangère l’a rendu possible.

« Seul la Corrèze, qui est aussi un très grand producteur de fromage de chèvre, dispose d’une technologie semblable dans la région. Nous avons très peu de doutes sur la provenance de ces drones » nous glisse René Tarral ministre de la défense tout en réalisant un carreau parfait lui permettant de reprendre le point sur son adversaire à la pétanque.

En effet depuis 2006 un blocus empêche la Corrèze de vendre son fromage de chèvre hors de son département. Dans cette lutte à mort, tous les coups sont permis ; en juin dernier la vieille estafette Citroen de Gérard Goutal avait mystérieusement explosé avec toute sa précieuse marchandise. La guerre de l’or fromager ne fait que commencer.

Publicité
Publicité