Connect with us

Politique

Pour son investiture, Elisabeth Borne sacrifie un chômeur dans la cour de Matignon

Pour fêter son investiture, la nouvelle Première ministre a exceptionnellement été autorisée à sacrifier un chômeur de longue durée dans la cour de Matignon, sous le regard amusé du Président. Une célébration originale mais saluée par la presse, qui prouve que la nouvelle Première ministre ne manque pas d’audace.

Publié le

 mar 

« Le chômeur a été choisi au hasard parmi une sacrée liste de fainéants qui vivent aux crochets de la société » confie Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement.  « C’est tombé sur un certain Philippe Planchet, un pauvre de 52 ans qui est retourné vivre chez ses parents sous prétexte qu’on embauche plus les séniors… Vous imaginez sa tête quand les forces de l’ordre sont allées le chercher dans sa chambre ? ». Concernant la méthode sacrificielle, Elisabeth Borne a opté pour le bûcher traditionnel, au beau milieu de la cour. Malgré la pénurie de bois et le prix du baril d’essence, cela n’a pas été un problème, car tout est bien sûr pris en charge par le contribuable.

Cependant, malgré la qualité de la mise en place, le feu a mis du temps à prendre, et il a fallu placer du journal roulé en boule entre les plus grosses planches de bois. C’est le Président lui-même qui s’est retroussé les manches pour « allumer le barbeuk ». En bon homme d’action, il a su résoudre le problème en quelques minutes, et Elisabeth Borne a pu célébrer son investiture sans se salir les mains. Ravie de l’évènement, elle a quand même éprouvé une pointe de déception : « C’est dommage, la fumée l’a asphyxié avant qu’il ne prenne feu… Bon on ne va pas bouder notre plaisir, mais même dans la mort, il n’aura pas beaucoup fait d’efforts… Dommage ». Espérons que ce sacrifice porte bonheur à la nouvelle Première ministre qui, nous en sommes sûrs, mènera la France vers de nouveaux sommets.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés