La Corée du Nord découvre enfin le Tam-Tam

65 Publié le 24/02/2014 par La Rédaction

Kim Jong-un aurait-il décidé de faire un geste en direction de sa population ?

Kim Jong-un aurait-il décidé de faire un geste en direction de sa population ? Dans une annonce officielle faite par la télévision d’Etat nord-coréenne, on apprend que le leader de 31 ans venait d’accepter la mise en circulation de plusieurs milliers d’exemplaires de l’appareil de radiomessagerie. Objectif : redorer son image de chef d’état et montrer l’avancement de son pays en matière de nouvelles technologies. Décryptage.

Une opération com’

C’est de la bouche de Chun-Hui Ri, la présentatrice de la Télévision Centrale Coréenne, habillée d’un costume traditionnel pour l’occasion, que l’information est sortie. A 20h, heure locale, la journaliste hurle : « Notre dirigeant, dans sa grande clairvoyance et son infinie clémence à décidé d’offrir à tous nos camarades ce qui se fait de mieux en terme de télécommunications. Soyons-en lui reconnaissants et acclamons-le pour son éternelle générosité. »

Ce sont donc près de 10 000 Tam-Tam dernier cri qui ont été dispatchés aux quatre coins du pays dans les boutiques de téléphonie fixe. Une opération avant tout d’image comme le décrypte Jean-Laurent Paolini, professeur d’E.P.S. à Gennevilliers : « Kim Jong-un tente de rattraper le coup après le dernier rapport de l’ONU qui fait le parallèle entre son régime et celui des nazis. Il tente ainsi de jeter de la poudre aux yeux, ou plutôt des Tam-Tam au visage pour faire croire qu’il s’occupe de sa population. »

Pour Liliane Ménielle, spécialiste de la péninsule coréenne, cette démocratisation du Tam-Tam reste de plus toute relative : « Certes, l’appareil est en vente mais à un prix de 700 wons, soit environ 210 dollars, ce qui est 7 fois le salaire moyen nord-coréen. Autant dire que l’objet ne restera accessible qu’aux plus fortunés, c’est-à-dire les cadres du parti. »

Un autre bémol, plus technique celui-ci, est aussi à prévoir comme nous l’explique Marine Frelot, ingénieure en télécoms : « Le problème c’est qu’il n’y aura aucun réseau disponible pour relier les appareils entre eux. En gros, Kim Jong-un est en train de vendre à son peuple des boitiers vides en plastique. »

L’ONU exige la distribution de Game Gear

Cette tentative d’apaiser la communauté internationale n’a pas laissé insensible les Nations Unies dont le secrétaire général, Ban Ki-moon qui affirme de son côté : « C’est un premier pas mais encore bien insuffisant. Pyongyang doit aller plus loin et mettre à la disposition de son peuple, et au plus vite, des lots de Game Gear, des bananes Waïkiki mais surtout des denrées alimentaires de première nécessité comme plusieurs tonnes de sachets de TANG. »

La Rédaction

Publicité
Publicité