Paris – Un candidat d’extrême gauche évoque l’idée de “concentrer” les riches dans des “camps”

88 Publié le 12/03/2014 par La Rédaction

Paris – Un candidat présent sur la liste menée par Danielle Simonet pour le Front de Gauche à Paris s’est fait remarquer cette semaine avec plusieurs articles. Abordant le thème des disparités sociales dans la capitale, Jean-Paul Saux a évoqué sur son blog de campagne l’idée de « concentrer » les populations riches dans des « camps » afin d’en « réduire l’impact sur notre société ».

Paris – Un candidat présent sur la liste menée par Danielle Simonet pour le Front de Gauche à Paris s’est fait remarquer cette semaine avec plusieurs articles. Abordant le thème des disparités sociales dans la capitale, Jean-Paul Saux a évoqué sur son blog de campagne l’idée de « concentrer » les populations riches dans des « camps » afin d’en « réduire l’impact sur notre société ».

Intitulé Sur l’installation des riches, et la lente extinction du sentiment de dignité nationale, le billet du candidat n’aura pas manqué de remettre au goût du jour le débat sur les riches chez les électeurs parisiens. Allant jusqu’à parler de « pollution » et « d’atteinte à l’ordre esthétique » dans de nombreux quartiers parisiens, Jean-Paul Saux pointe du doigt tous ses adversaires politiques ainsi que Bruxelles, qu’il tient pour responsables de la situation actuelle.

Le candidat qui a pris l’habitude de poster de surprenantes photographies de familles riches sur son blog se justifie :« Je les photographie lorsque j’en croise un trop grand nombre pour me calmer devant le spectacle désolant de ces femmes, de ces enfants, de ces familles entières qui, dans une indécence indescriptible, parsèment l’arrondissement, étalent leurs signes extérieurs de richesse, et rompent le charme de la moindre promenade »

En attendant une solution finale

Jean Paul Saux qui se défend de faire l’apologie du système concentrationnaire parle plutôt d’un dérapage rhétorique « pour replacer le problème des riches au centre du débat à Paris ». Un dérapage qui semble diviser au sein même de ses colistiers dont certains auraient déjà exprimé leur volonté de prendre leurs distances avec les propos du candidat.

Même son de cloche du coté des militants qui ne se sont eux aussi pas privés pour y aller de leur commentaire sur les réseaux sociaux. « Vous le saviez vous, qu’il y avait une liste Front de Gauche aux municipales à Paris ? Incroyable ! » pouvait-on lire su la page Facebook d’une sympathisante ce matin.

La Rédaction

Publicité
Publicité