Marine Le Pen accuse le jeu vidéo Mario Kart 8 de propagande

140 Publié le 14/11/2014 par La Rédaction

Après le coup de gueule de Jean-Luc Mélenchon accusant le jeu vidéo Assasin’s Creed de propagande sur la révolution Française, Marine Le Pen fait entendre sa voix. La présidente du Front national a publié ce matin un long communiqué sur le site de son parti dans lequel elle fustige Mario Kart. Un jeu vidéo violent qu’elle accuse de tenir un discours particulièrement gauchisant et pro mondialisation.

« Ce jeu vidéo est un danger pour nos enfants, il porte en lui des problèmes idéologiques nauséabonds » estime Marine Le Pen qui a longuement joué au jeu vidéo sorti sur Wii U cette année. « Déjà, il y a un problème culturel, nous avons un jeu vidéo japonais qui met en scène un plombier italien. Il y a un manque de repères évident pour les jeunes qui y jouent tous les jours » écrit-elle. « De plus, la maniabilité peut être parfois très différente d’un véhicule à un autre. Mais par chance, les graphismes rattrapent l’ensemble et on a de bonnes sensations, ajoute-t-elle, mais tout cela ne fait pas oublier les féodalités socialistes encore trop monopolistes qui gangrènent les grandes lignes du jeu».

Des sensations d’ailleurs vite gâchées par un discours à double langage qui met en valeur, selon elle, l’axe UMPS et d’un autre côté l’allégeance aveugle à Bruxelles et son diktat. « Une volonté de noyer une fois de plus les petits Français dans le mensonge » affirme-t-elle. « On note qu’on peut nous permettre de conduire une Mercédès, une voiture allemande, et non Française. Où est le soi-disant produire Français dont messieurs Montebourg et Macron nous ont abreuvé?. Pourquoi ne peut-on pas conduire de voitures françaises ? Les Français veulent la vérité » poursuit-elle.

Marine Le Pen ne précise pas pour autant si elle a un personnage préféré mais glisse qu’elle a cependant beaucoup joué avec Bowser. In fine et en conformité avec son discours, elle reste sévère et se contente d’une note timide mais qui se veut encourageante de 6,5/10.

La Rédaction

Publicité
Publicité