Il oublie de fumer un joint à la pause et échoue à son épreuve d’arts plastiques

45 Publié le 20/11/2015 par La Rédaction

Nicolas a vu tout le travail d’une année s’écrouler après avoir oublié de fumer un pétard à la pause avant son épreuve d’arts plastiques. Témoignage.

 

Nicolas, 26 ans, en deuxième année d’arts plastiques après 4 années sabbatiques « pour prendre le temps de réfléchir sur son avenir », n’arrive toujours pas à réaliser ce qu’un simple oubli a provoqué : « D’habitude, je fume un joint entre tous les cours, pour la concentration. Ma vie c’est métro boulot bedo. Alors vous vous doutez bien que les jours d’examens j’ai un stock de pétards prévu pour être au top. Ce jour-là, j’ai eu du mal à me lever car j’avais beaucoup fumé la veille. Résultat: j’ai fait un hors sujet. Ça sent de nouveau le redoublement » nous confie-t-il dans un soupir.

L’étudiant ne semble pas pour autant se décourager : « Je vais bientôt avoir 27 ans, ma maturité fera la différence face aux jeunes avec qui je suis en cours. Quand eux aussi oublieront de fumer un joint avant un exam’, je serai déjà défoncé depuis le matin, prêt à en découdre avec les épreuves ». En effet l’artiste en herbe connaît les ficelles des études artistiques : « C’est avant tout du culot. Une fois, la prof m’a mis 20 sur 20 parce que j’avais séché son examen. Elle a trouvé l’expression artistique de l’absence exceptionnelle.»

Le chef d’établissement a accepté de nous recevoir et avoue être conscient des risques que la non consommation de drogues peut avoir sur ses étudiants : « Croyez-moi, nos enseignants répètent tous les jours à nos élèves que le joint est un élément essentiel à leur réussite au même titre que le pinceau ou le crayon ».

Publicité
Publicité