Selon un sondage, 82% des testicules ne s’entendent pas entre eux

34 Publié le 06/01/2016 par La Rédaction
Man wearing white underwear boxers

L’INSEE a lancé pour la première fois le mois dernier un grand sondage parmi les testicules français de 14 à 75 ans, et les résultats sont étonnants. Ainsi, on apprend que sur les 12 000 participants à l’étude, près de 82% des testicules droits ne s’entendent pas avec les testicules gauches. Voilà de quoi bousculer les à priori sur la prétendue solidité de ces couples !

 

La majorité des testicules interrogés invoquent des divergences d’opinion politique, de culture, ou bien de trop gros écarts de personnalité. Avec l’âge, les caractères s’affirment, et il apparaît vite que dans la grille de comportement à cocher, ceux dont le caractère est plutôt « prudent » ou « réservé » ont de plus en plus de mal à cohabiter avec leur partenaire « fantasque » ou « va-t’en-guerre ».

Le sondage pointe leurs différences sur le plan de la sexualité. Ainsi, de nombreux testicules n’apprécient pas d’être « secoués » et « maltraités » pendant l’acte sexuel, et préfèrent qu’on les « laisse tranquille », tandis que d’autres, les plus courageux, ne reculent devant aucun danger.

Des objectifs différents

L’étude montre aussi que les testicules ont parfois des projets d’avenir bien différents, et si certains ont pour unique objectif de « rester au chaud dans un slip tout blanc », certains insistent pour « profiter du grand air », que ce soit sur une plage ou sous un grand manteau imperméable.

Un divorce impossible

Ce sondage permet de mieux comprendre l’état d’esprit des testicules français, coincés entre la tradition et la modernité. Malheureusement cette mésentente ne peut se solder par un divorce, car le corps humain ne le permettrait pas, et il semble que la meilleure solution aujourd’hui soit que les testicules prennent « leur mal en patience ».

 

Publicité
Publicité