L’usine qui produisait les étiquettes « fabriqué en France » délocalisée à l’étranger

20 Publié le 13/01/2016 par La Rédaction
Made in France

C’est un petit séisme dans le monde de l’étiquette. La direction de l’usine en charge de la confection des étiquettes portant la mention « fabriqué en France » a annoncé la délocalisation de sa production sur un site chinois.

 

Située à Évry, l’entreprise dirigée par la famille Fache depuis une génération produisait ses étiquettes depuis 1988. Pour son PDG Romuald Fache, avec cette délocalisation, c’est une page de l’histoire de l’entreprise qui se tourne. Un choix motivé selon lui par la pression de la concurrence. « Nous ne pouvons pas rivaliser avec les étiquettes « made in China » ou « made in Bangladesh » dont le coût de fabrication est parfois 8 fois inférieur au nôtre. » explique-t-il.

Au total, 18 employés se sont vus notifier la fin de leur contrat et la cessation de tout activité sur le site d’Évry. « Les Chinois parviennent à travailler avec seulement deux employés assistés d’un stagiaire de huit ans, quand nous sommes obligés d’être 18 employés pour le même résultat. » admet Caroline, l’une des employés licenciés.

Mais la salariée avoue être plus préoccupée par le climat ambiant que par sa propre situation. Au delà d’une simple délocalisation, Caroline parle d’une « perte d’identité » avec « la fuite d’un savoir-faire traditionnel français vers l’étranger ». Une décision d’autant plus amère pour l’ouvrière puisque la législation obligera dorénavant l’usine à coudre une étiquette « made in China » sur ses étiquettes « fabriqué en France ».

Publicité

20 avis éclairés

71

Pierre F 18/01/2016

M’en doutais que ça finirait comme ça. Plus qu’une solution : on va colorier nos étiquettes bleu-blanc-bleu avec un très-très mince filet rouge.

90

jeanb 13/01/2016

Avec laCrise, la Chine va sous-traiter la fa brication des ëtiquettes à… une entreprise de Ëvry!

75

jeanb 13/01/2016

le prochain Président de France sera-t.il Made in Holland ou Made in Hongrie ?

88

Ungern 13/01/2016

C’est tout à fait « normal »;
En Belgique le call Center du bureau de chômage a bien été délocalisé au Maroc ….

76

JB 13/01/2016

Article débile et sans intérêt : tout le monde sait que les conneries touristiques (tour Eiffel en métal bas de gamme écoulées à la sauvette à Paris, World Trade Center d’avant attentats et statue de la liberté à NY, Colisée à Rome, etc.) sont merde in china.
Allez, on passe à autre chose.

    88

    Udet 13/01/2016

    Il y a une chose que les étrangers ne feront jamais à notre place c’ est un parti de droite. Là, je dois reconnaître qu’ il demeure quelque chose d’ inimitable.

    81

    Vilaine 13/01/2016

    Plus drôle, mais nez en moins véridique : lors d’un voyage en Chine profonde, nous avons mangé dans des assiettes IKEA , mais avec des baguettes, rassurez-vous !

79

Galvestone 13/01/2016

Une question qui me vient comme ça… La France a-t-elle été fabriquée en France ?

    68

    Vilaine 14/01/2016

    Et qui y est arrivé en premier? La poule ou l’œuf?

67

Photo73 13/01/2016

A noter que quand il est marqué sur une étiquette « Made in France », ça veut dire que le produit attaché est fabriqué en France, pas l’étiquette, à moins qu’elle ne soit elle-même étiquetée « Made in France » à l’aide d’une étiquette d’origine mal définie (imprimé c’est plus pratique) !

67

Udet 13/01/2016

Un jour viendra où nous seront tous redevables de ces travailleurs sacrifiés sur l’ autel du non redressement de la courbe du chômage.

    71

    Flutiot 13/01/2016

    Espérons, espérons, mais je doute qu’il tienne cette promesse

77

S.Ange 13/01/2016

A ce rythme, les naissances aussi seront délocalisées : baby made in France, but born in China !!!

    76

    Photo73 13/01/2016

    et les cimetières également. Ça leur fera du tourisme à l’époque de la Toussaint, eux viennent bien voir nos monuments.

68

Carlos 13/01/2016

C’est vrai que De Gaulle ça le faisait plus.

117

Candide 13/01/2016

Déjà ils auraient du se méfier au passage à « MADE IN FRANCE ».

    80

    cabanasucre 13/01/2016

    Et puis avec un président de la république Française qui s’appelle HOLLANDE …

75

Flutiot 13/01/2016

Licenciement sec, c’est un peu sec.

Certaines entreprises délocalisant ont eu la classe de proposer un reclassement en respectant les clauses sociales et le niveau de salaire des pays d’accueil…

86

Flutiot 13/01/2016

Surprenant, je croyais qu’ils avaient déposé le bilan depuis longtemps faute d’activité !

    69

    Borniol 14/01/2016

    Pas du tout, la Chine vient d’en commander trente millions

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *