Connect with us

Economie

Tensions sociales à Air France autour du calendrier des grèves 2016

Alors que le procès dit « de la chemise arrachée » vient d’être renvoyé au 27 mai, Air France entre dans une nouvelle zone de turbulences sociales, cette fois autour du choix des jours de grève pour l’année à venir.

Published

on

 

Problème, deux lignes s’affrontent cette année. La première, tenue par la CGT, consiste en un « saupoudrage » de blocages et de grèves de faible ampleur tout au long de l’année, à raison d’une toutes les 3 semaines en moyenne. Une approche « au fil de l’eau » qui favorise plutôt l’organisation de courts week ends, escapades et autres bouffées d’air frais.

La deuxième ligne, plus radicale et tenue par FO, consiste en un calendrier de grèves de 6 x 2 semaines à partir du mois de mai – une approche « vacances » nettement plus assumée. Philippe Martinozzi, délégué syndical FO, explique sa stratégie : « la grève quand il fait pas beau, c’est pénible. Là, avec tous les jours fériés du mois de mai, les gens se rendront à peine compte qu’on bosse pas. Puis, à partir du lundi de Pentecôte on monte tranquillement en puissance, en tournant entre aéroports pour que tout le monde puisse profiter. C’est ça, FO ».

D’après une source proche du dossier, la direction proposerait 15 journées de blocage entre février et avril, plus 8 week ends d’interruptions du travail sur l’année et 3 semaines de grève à disposer entre juin et août. Une proposition qui ne satisfait en rien les organisations syndicales qui menacent désormais de déposer un préavis de grève.

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement