« Je vais à la pistoche » par cet homme qui arbore fièrement un t-shirt « Waïkiki »

30 Publié le 07/03/2016 par La Rédaction

Ce n’est pas parce qu’on est un anonyme qu’on a nécessairement une vie moins trépidante que les autres. C’est pourquoi la rédaction de Gorafi a décidé de laisser la parole aujourd’hui à Quentin, 28 ans. Tribune libre.

 

« Tous les mardis, je vais à la pistoche, c’est juste après mon cours de smurf, c’est giga cool si tu veux passer pour un loubard et pas te faire casser la binette par des voyous.

Je mets un tricot de peau et un chandail dans mon sac pour pas prendre froid en sortant et je glisse aussi deux raiders au cas où j’ai envie de casser la graine.

C’est un peu le moment tip-top de ma semaine parce qu’après, on se bigophone avec ma copine, je la love trop. Et dès le lendemain, c’est reparti mon kiki !

Je bosse à donf tous les jours ! Mais mes collègues sont nickel chrome, c’est chanmax ! Je gagne pas mal de pépettes mais je mange parfois à la cantoche pour pas être ric rac à la fin du mois.

Les autres soirs, je suis un peu moins à fond les gamelles. Je vais sur Face de bouc ou je fais une réussite sur mon tapis de cartes. Mais ça m’empêche pas d’avoir des soirées d’enfer.

Et puis, le week-end, c’est le pompon ! Avec des camarades, on fait la nouba, et pas qu’un peu mon n’veu ! Ça décoiffe !

Photo: http://retrovery.com/vetements/lc-waikiki

Mots clés :
Publicité
Publicité