Accablées par leur bilan carbone, 5000 Volkswagen se jettent du haut d’une falaise

53 Publié le 14/04/2016 par La Rédaction

Hier, de nombreux témoins ont assisté au suicide collectif de plusieurs milliers de Volkswagen affligées par leur bilan carbone.

C’est une histoire sordide que nous raconte Benoît, un commercial de 52 ans, encore sous le choc : « Je faisais ma randonnée, tranquille, comme toutes les semaines, et là, j’ai complètement halluciné. Des milliers de Volkswagen, un troupeau, une meute ! Avec un énorme nuage noir au- dessus d’elles. J’ai à peine eu le temps de réaliser ce qu’il y avait devant mes yeux que les premières voitures se sont jetées dans le vide… Excusez-moi… » termine-t-il, dans un sanglot.

Daniel, concessionnaire Volkswagen depuis 1983, nous donne un début d’explication : « C’est à cause des pouvoirs publics ! Nos véhicules avaient certes des efforts à faire au niveau écologique mais la stigmatisation dont ils ont été victimes était abominable. Forcer des voitures à porter une pastille verte en fonction de leur bilan carbone, pardonnez-moi, mais ça rappelle les heures les plus sombres de notre histoire ».

Cette tragédie mécanique a fait réagir au sommet de l’Etat. Manuel Valls a ainsi déclaré que Daech était « sans doute derrière ces burn-out de Volkswagen » et que la France allait mener une guerre « sans merci contre le terrorisme écologique ».

Publicité
Publicité