Le cerveau de Bernard-Henri Lévy occupé par les intermittents du spectacle

31 Publié le 27/04/2016 par La Rédaction

Paris – La mobilisation des intermittents du spectacle prend de l’ampleur. Après les théâtres c’est au tour du cerveau de Bernard-Henri Lévy d’être occupé par plusieurs membres du collectif des intermittents. Une occupation dénoncée par le philosophe qui dit être « pris en otage ». Reportage.

 

C’est tôt ce matin qu’un petit groupe d’intermittents du spectacle a pu pénétrer subrepticement dans le cerveau de Bernard-Henri Lévy. Profitant d’un moment d’inattention du philosophe qui travaillait à un scénario pour une suite de son célèbre film « le serment de Tobrouk », les militants se sont rapidement installés dans plusieurs lobes cervicaux, avec banderoles et une petite sono, n’hésitant pas à donner de la voix, ce qui a obligé Bernard-Henri Lévy à stopper tout travail séance tenante.

« Nous ne bougerons pas tant que nos revendications ne seront pas satisfaites » a affirmé un des représentants des intermittents sur place qui se veut cependant rassurant, aucune idée stockée dans le cerveau du philosophe ne sera abîmée par cette occupation. M. Bernard-Henri Lévy estime quant à lui être « pris en otage » et regrette cette situation. « J’ai très mal à la tête, je ne peux plus me concentrer sur mes projets, sortez de là maintenant ».

Outre l’occupation du cerveau de BHL, les intermittents annoncent qu’ils pourraient lancer d’autres opérations coup de poing chez d’autres représentants du monde culturel comme Marc Levy ou Cyril Hanouna.

 

Le Gorafi a besoin de vous !

Publicité
Publicité