Selon une étude britannique « Il n’y a plus de saison »

82 Publié le 29/06/2016 par La Rédaction
urbancow

Une étude de l’Institute of Atmospheric and Environmental Science (IAES) de l’université d’Édimbourg confirme le vieil adage selon lequel il n’y aurait plus de saison. De manière plus polémique, elle affirme également qu’après la pluie ne vient pas nécessairement le beau temps.

 

Les recherches auront duré près de 7 ans. À l’origine financées par l’université seule, celle-ci se trouve rapidement dépassée : ballons-sondes, carottes glaciaires, le budget est maintes fois pulvérisé avant d’être définitivement repris par la Fédération des Pubs, Troquets, et Débits de Boissons Alcoolisées du Royaume (PTDBAR). Une générosité non dénuée d’intérêt, comme l’explique son président Howard Atkinson : « comme vous le savez, en Angleterre, il fait en permanence un temps relativement atroce. Les Anglais ont donc besoin de parler régulièrement de météo, au moins 1 fois par repas. De fait, c’est nous qui avons inventé l’expression ‘’il n’y a plus de saison ma bonne dame’’. Et si cet adage peut trouver un fondement scientifique, tout le monde s’y retrouve ».

M. Atkinson a en revanche accueilli plus froidement la conclusion selon laquelle après la pluie ne vient pas nécessairement le beau temps, qu’il juge encore difficile à accepter pour une grande partie de la population. « On s’en doute tous un peu », a-t-il argué, « mais ce n’est pas une raison pour l’asséner aussi brutalement aux gens ».

 

Des travaux « complètement cons » selon Noël Mamère

En effet moins d’une semaine après sa parution, les discussions de café du commerce sur la pluie et le beau temps tournent à plein régime dans tout le pays, au grand bonheur de la PTDBAR qui à ce rythme pense amortir son investissement 5 ans avant la date prévue.

En France, en revanche, les conclusions de l’IAES peinent encore à faire parler d’elles, malgré les vives critiques déjà formulées par Noël Mamère. L’ancien député EELV connu pour son franc-parler a en effet estimé que ces travaux étaient « complètement cons » sur la forme, bien que « pas inintéressants » sur le fond. « Regardez, hier on s’est pris une giboulée après 24h de canicule, en plein mois de juin. Y’a plus de saison ! », a ajouté le maire de Bègles avant de retourner à son marché.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité