Pays-Bas/ France : que cache la bonne prestation de Paul Pogba ?

22 Publié le 12/10/2016 par La Rédaction
Par Muhammad Ashiq (original image)RanZag (cropped image) — cropped from File:Paul Pogba 20140816.jpg, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=34834515

Après plusieurs sorties décevantes avec l’équipe de France, Paul Pogba a choisi de se réveiller lundi soir à Amsterdam en s’offrant même le luxe de marquer le but vainqueur. Une attitude qui ravive les polémiques et pose de nombreuses questions.

1. Pourquoi un lundi soir ?
La France n’a quasiment jamais joué un lundi soir au cours de son histoire. Paul Pogba a-t-il cherché à provoquer en attendant ce jour précis pour livrer une prestation aboutie ? Est-ce une façon pour lui de chercher à se démarquer de l’histoire de l’équipe de France et de montrer qu’il n’y est pas attaché plus que ça ? On est en droit de le croire. D’autant plus que marquer un but à la 30ème minute de jeu est également peu commun pour un joueur de l’équipe de France.

2. Un positionnement suspect sur le terrain
Paul Pogba a énormément couru sur le terrain lundi soir et s’est dépensé sans compter. Là encore, on peut s’interroger sur les raisons d’une telle débauche d’énergie. Une partie de la réponse est sans doute donnée par l’observation précise des zones dans lesquelles il a touché le ballon. Si l’on relie ces points, on obtient pour la première mi-temps un pentagone et pour la deuxième, les lettres FBI. Difficile dans ces conditions de ne pas en conclure que le joueur français avait un message à faire passer

3. Une frappe étrange
Plusieurs spécialistes l’ont noté : la frappe du joueur de Manchester United qui a amené le but a suivi une trajectoire extrêmement bizarre. Etait-ce un missile à tête chercheuse ? Mais comment expliquer, dans ce cas là, qu’il n’ait pas explosé ? Le gardien, Stekelenburg, fautif sur le but, a-t-il eu peur de dévier le ballon car il savait ce qu’il risquait ? Autant d’éléments qui risquent fort d’alimenter la polémique dans les prochains jours.

4. L’absence de célébration
C’est sans doute l’élément le plus confondant pour Paul Pogba, celui qui apporte la preuve ultime de sa culpabilité et de son rôle d’agent secret à la solde d’un pays étranger. Le joueur, alors qu’il venait de marquer, n’a même pas daigné faire un saut de mains, une rondade, ni même un simple salto carpé avant. Craignait-il des représailles des services secerts hollandais ? Lever les bras était-il un signe destiné uniquement à avertir les snipers qu’ils pouvaient tirer ? Mais sur qui et pourquoi ? D’autres questions que nous, journalistes, n’allons plus tarder à résoudre.

Mots clés : ,
Publicité
Publicité