5 choses que vous ne savez pas sur Jean-Luc Mélenchon

34 Publié le 30/03/2017 par La Rédaction

Le candidat de La France Insoumise continue de monter dans les sondages : son franc-parler et son programme séduisent de plus en plus de Français. Voici cinq choses que vous ne savez (probablement) pas sur Jean-Luc Mélenchon.

 

Il a toujours du Destop chez lui au cas où

Les problèmes de canalisations bouchées empoisonnent la vie des Français. C’est pourquoi Jean-Luc Mélenchon a décidé de « prendre le taureau par les cornes » en ayant toujours chez lui « un à deux » flacons de Destop d’avance.

Il a fait partie de la bande de DIFOOL sur Skyrock
Jean-Luc Mélenchon était « l’homme de l’ombre » de Difool. Il le guidait dans ses choix et dans ses réponses aux auditeurs qui demandaient si la taille de leur pénis était normale.

Cthulhu va voter pour lui
Le Grand Ancien a beaucoup hésité avec Emmanuel Macron mais il a finalement fait son choix : ce sera Jean-Luc Mélenchon. Il l’a fait savoir sur son Twitter la semaine dernière avec sa phrase devenue culte : « hqIfn’gdfsuhijP gudiho’rtghshush bhdy’dyg dtfqy’sgqf #JLM2017 »

Il a inventé le « puits » au Chifoumi
C’est l’un de ses plus gros regrets. Il l’évoque dans son livre De la vertu : « On a tous commis des erreurs dans la vie mais celle-là je ne me la pardonnerai jamais. J’aimais tellement le Pierre-Feuille-Ciseaux que j’ai voulu développer le jeu et trouver un quatrième signe, plus amusant, plus passe-partout. Je n’avais pas pris conscience de mes actes. 30 ans plus tard, j’en fais encore des cauchemars ».

Il a un dragon et des signes chinois tatoués sur tout le dos
Jean-Luc Mélenchon s’est fait tatouer en 1996 un grand dragon chinois entouré de pictogrammes sur l’intégralité du dos. Ses proches racontent : « Il avait tellement aimé la chemise dragon qu’on lui avait ramenée du marché qu’il voulait toujours l’avoir sur lui. Il se sentait plus fort ». La légende dit que le dragon brille lorsqu’il se concentre.

Publicité
Publicité