6 choses à savoir sur l’électeur type d’Emmanuel Macron

46 Publié le 12/04/2017 par La Rédaction

Depuis plusieurs semaines, Le Gorafi essaye de vous faire découvrir le profil des candidats à la présidentielle. Mais qu’en est-il des électeurs de ces candidats ? Voici 6 choses à savoir sur l’électeur type d’Emmanuel Macron.

 

Il est tombé dans une marmite pleine de traités de Maastricht quand il était petit. Il n’a donc plus besoin d’en manger pour survivre. S’il continue à le faire, c’est « uniquement par plaisir ».

Il est abonné au Canard Enchaîné depuis deux mois. Jusqu’ici, il n’était que très modérément intéressé par l’hebdomadaire. Mais, sans que l’on sache vraiment pourquoi, il prend depuis plusieurs semaines un malin plaisir à le lire.

Il répond toujours « ne se prononce pas » aux enquêtes d’opinion. Puis il demande au sondeur ce qu’il en pense, avant de lui avouer qu’il est d’accord avec lui.

Les yeux bandés, il est capable de retrouver en moins de 24 secondes, grâce à son flair, le chemin du Parlement européen. C’est 6 secondes de mieux qu’Angela Merkel et 78 ans de mieux que François Asselineau.

Il est nomade mais ne se déplace qu’à l’intérieur de la capitale. Il parcourt en moyenne 34 kilomètres par jour et ne prépare jamais d’itinéraire à l’avance car il met « un point d’honneur » à ne pas savoir ni où il va ni pourquoi il marche.

Son espérance de vie au contact d’un pauvre est de 2 minutes. Elle tombe à 20 secondes si le pauvre en question est chômeur et 8 secondes s’il est au RSA.

Publicité
Publicité