Les hologrammes de Jean-Luc Mélenchon affronteront les doubles de Naruto avant le premier tour

83 Publié le 18/04/2017 par La Rédaction

Jean-Luc Mélenchon n’en a pas fini de surprendre les électeurs. Après sa récente envolée dans les sondages, le candidat de la France Insoumise a annoncé à moins d’une semaine du scrutin que ses six hologrammes affronteraient le célèbre ninja de Konoha et ses doubles aux AccorHotels Arena, la veille du premier tour.

 

Par cette démonstration de force, le candidat, donné présent dans le quatuor en tête des sondages, a bon espoir de supplanter ses rivaux dimanche prochain. « La France a besoin d’un leader qui n’a pas peur de se salir les mains, prêt à verser de la sueur et du sang ! », a-t-il annoncé sur sa chaîne Youtube. « En affrontant Naruto, figure de l’impérialisme nippon, nous allons prouver au monde entier que la France ne subira plus le diktat des États-nations ! », a-t-il expliqué depuis le tatami de son dojo.

C’est ici que, depuis plusieurs semaines, le candidat de la France Insoumise forme ses hologrammes – Léon, Joseph, Vladimir, Ugo, Fidel et Etienne – au noble art du jujitsu. « Léon maîtrise à la perfection le shime waza tandis que Ugo et Fidel sont passés maîtres dans l’art de la manipulation des ombres depuis leur stage au Vénézuela. Mais Etienne manque encore de réflexe », concède-t-il en esquivant à la dernière minute un shuriken lancé par celui-ci.

À cinq jours du combat, Jean-Luc Mélenchon et ses doubles redoublent d’efforts pour s’assurer une victoire contre le ninja de Konoha. Lever aux aurores, exercices au sol et maîtrise du chakra, le candidat de la France insoumise n’a rien laissé au hasard. « Naruto ne vous fera pas de cadeau mais gardez toujours à l’esprit que l’Hokage n’a cure des petites gens ! Les vaincre, c’est mettre en pièce le patriarcat dominant ! », explique-t-il suspendu à une branche d’arbre devant ses hologrammes occupés à engloutir des bols de ramen.

Contacté par les équipes du Gorafi, Naruto n’a pas souhaité s’exprimer sur l’affrontement de vendredi prochain. À la place, Bruno, un lecteur assidu de mangas de la Fnac des Ternes, a accepté de nous confier ses pronostics sur l’issue du combat : « Je suis confiant pour JLM », nous annonce-t-il en enlevant des grosses pellicules de son pull Quechua. « Bien sûr, Naruto a plus d’expérience et maîtrise le Rasengan mais Mélenchon connaît mieux le terrain des AccorHotels Arena et ça change tout ! », explique-t-il avant de s’interrompre, touché au flanc par un shuriken d’Etienne qui avait échappé à la vigilance du candidat.

Publicité
Publicité