Cannes : la victime a été tuée à la saucisse et au marteau

83 Publié le 12/07/2017 par La Rédaction
© vichie81

Cannes – Troisième jour. Un nouveau meurtre a été commis sur le projectionniste du film « Red is Dead » quelques jours seulement après que son prédécesseur a été retrouvé assassiné sur son lieu de travail. Le corps, découvert par l’attachée de presse du film, a rapidement été signalé aux autorités qui ont aussitôt bouclé le périmètre et interrogé des suspects au hasard. Selon les premiers propos recueillis par Cannes-Midi, la victime aurait été tuée à la saucisse et au marteau.

 

Aussitôt arrivé sur les lieux, le Commissaire Bialès chargé de l’’enquête a brièvement accepté de répondre à nos questions dans le crépitement des flashs de paparazzis et les injonctions des hordes de journalistes prévenus par la nana qui a découvert le corps. « Écoutez, laissez la police faire son travail, croyez bien que dès que nous aurons de plus amples informations, vous en serez les premiers informés », aurait-il déclaré dans un superbe costume croisé laine et soie six boutons avec chemise et cravate aux motifs rappelant ceux de Calder.

« Sûrement un musicien »

Si les informations que l’on détient sont maigres pour l’instant, il semble en revanche maintenant certain que Cannes ait bien affaire à son propre serial killer. En plus de la première lettre gravée par le meurtrier sur le lieu du crime – un O – une seconde aurait été laissée cette fois-ci – un D – laissant penser aux enquêteurs qu’il s’agit là d’une seule et même personne, sûrement un musicien. Quant au modus operandi de celui-ci, les premiers rapports des types du labo parlent d’un meurtre à la faucille et au marteau même si on lit saucisse un peu quand même.

Pour tenter d’en savoir plus, nos journalistes ont tenté de se rendre sur les lieux du crime dont l’accès leur a malheureusement été refusé, les forces de sécurité parlant d’« une véritable boucherie à l’intérieur ».

Publicité
Publicité