Connect with us

Culture

Cannes – un festivalier se repose d’une semaine de fête devant un bon vieux film

Après le festival de Cannes, un journaliste a décidé de se changer les idées après une semaine de fête en regardant un film. Reportage.

Publié le

 mar 

Clap de fin pour le 75e Festival de Cannes. Olivier est journaliste cinéma depuis 28 ans. Cannes, c’est son terrain de jeu. Il y a vu les plus grands films, interviewé les plus grandes stars, bu aux plus belles soirées : « Ici c’est ma 2e maison. J’aime tellement le cinéma. Cette année encore, Pierre Niney, époustouflant à la soirée Villa Schweppes ! Romain Duris, splendide à la soirée Balenciaga ! Oh et Virginie Efira, magistrale à la soirée… mince c’était quelle soirée déjà ? Rah je me souviens plus, j’avais trop bu… vu de films ! C’est usant, on en perd la mémoire ! » dit-il gêné, en avalant un Doliprane. 

Dans l’avion qui le ramène à Paris, Olivier est déjà nostalgique : « Cette année les réalisateurs se sont surpassés ! Nicolas Bedos a enchaîné les bouteilles de vodka, je l’avais jamais vu comme ça, déchaîné ! Les Frères Dardenne, au sommet de leur art lors du limbo à l’after au Martinez… Pfiou y’a pas à dire le ciné c’est un art à part ! » glisse le cinéphile avant de demander à une hôtesse une coupe de champagne.

Une fois devant chez lui, dans le XXe arrondissement, nous laissons le journaliste, épuisé par son périple Cannois : « J’ai besoin de me reposer, j’ai trop bossé. Faut que je m’aère l’esprit… Oh je vais regarder un film tiens ! J’ai que des classiques chez moi…. Allez, je vais me reposer devant un bon vieux Sergio Leone ! Le panard ! » termine Olivier, s’en allant en titubant encore, sans doute encore ivre de plaisir après 2 semaines sous le signe du 7e art.  

Image par Sabine Lange de Pixabay

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés