Crise Corée du Nord / USA :  Comment survivre à l’apocalypse nucléaire qui s’annonce?

88 Publié le 09/08/2017 par La Rédaction
Crédits :Petrovich9

Alors que les deux puissances semblent décidées à aller jusqu’au bout, quelles sont vos possibilités de survie face à une guerre thermonucléaire et surtout comment s’organiser après ?

 

 

1/ vous ne survivez pas à la guerre
Comme 99% des personnes habitant la planète, vous ne survivrez pas à la tempête de feu et à l’hiver nucléaire qui suit. C’est ballot mais c’est comme ça. Mais soyez rassurés, vos ossements seront certainement utiles aux générations futures pour réaliser des outils comme des lanceurs rudimentaires, des pointes de flèches ou des aiguilles à coudre. Votre crâne servira de verre ou de pot de chambre. Le reste de cet article ne vous concerne pas mais partagez-le cependant en ajoutant des commentaires de votre cru.

2/ Vous survivez
D’entrée vous regretterez d’avoir survécu. (retournez en 1)  Les rares personnes qui erreront à la surface de la planète auront beaucoup de difficultés à trouver un Franprix d’ouvert vu qu’ils auront pour la plupart été détruits. N’espérez pas non plus  trouver un Télé Z récent. Si vous pensiez raconter votre histoire de survie dans un blog, cela sera difficile vu que les EMP auront détruit aussi toutes les installations électriques et électroniques. Tout au plus, vous pourrez écrire le tout sur l’écorce de tronc d’arbre. (utilisez pour cela les petits bouts d’os humains fins comme stylo, voir 1)

3/ Organisez-vous
Il vous faudra trouver des semblables qui auront survécu. Dès le premier contact, jetez-vous sur le plus fort du groupe et dévorez-le, il sera plein de protéines et cela vous permettra de tenir plusieurs jours, voire quelques semaines. Les autres membres du groupe, terrifiés, devraient se tenir à l’écart de votre campement pour un bon moment.

4/ Protégez-vous
Il y a fort à parier que le couple Balkany aura survécu (il y a des rumeurs de bunker atomique sous la mairie de Levallois). Préparez-vous donc en conséquences à des raids réguliers de « Lord Patos » et «Dirty Isa », menés par des employés municipaux dont le travail est en plus dissimulé (une guerre nucléaire n’enlève pas les bonnes vieilles habitudes ).

5/Cherchez un endroit inaccessible, en bon état, facilement défendable, permettant le stockage de nourriture avec un point d’eau à proximité et un moyen d’évacuation en cas d’urgence
Si vous avez une idée d’ici ce week-end, faites partager le bon plan en écrivant à la rédaction 14 16 rue soleillet 75020 Paris

Publicité
Publicité