Pêche : Il confond un promeneur avec une truite arc-en-ciel : un blessé léger

57 Publié le 19/03/2018 par La Rédaction
Crédits :creighton359

Quelques jours seulement après l’ouverture de la pêche à la truite, de premiers incidents entre pêcheurs et promeneurs sont déjà à déplorer. Hier, le drame s’est déroulé au bord de l’Ariège.

Jean-Louis, un pêcheur expérimenté de 56 ans, ne pensait pas faire une telle prise. L’homme raconte avoir senti une touche quelques minutes seulement après avoir lancé sa ligne. « J’ai senti tout de suite que c’était une belle prise. Ça tirait tellement fort que j’avais l’impression d’avoir une force d’homme sur la ligne » a déclaré le pêcheur qui précise également qu’à aucun moment il n’a pu soupçonner qu’il avait affaire à un promeneur qui profitait d’une simple balade dans la nature.

Toujours d’après le récit donné par le pêcheur lui même aux enquêteurs, il lui a fallu plusieurs minutes de lutte acharnée contre l’animal pour finalement parvenir à remonter ce qu’il croyait être une truite arc-en-ciel, typique des rivières de l’Ariège. « J’ai senti tout de suite que c’était une belle prise. Une sacrée bête. Même hors de l’eau, elle continuait de se battre pour sa vie et de me mettre des gifles au visage » a expliqué le pêcheur aux policiers.

Ce n’est qu’une fois chez lui et après l’intervention d’un peloton de gendarmerie que le pêcheur a pris conscience de son erreur. « Pourtant, j’avais vraiment l’impression d’avoir fait une belle prise. Une truite de 64 kg qui arrive à sortir toute seule du panier, à voler les clés du 4×4 pour parcourir les 160 km qui la séparent du commissariat le plus proche déposer plainte au commissariat , c’est pas commun » a-t-il déclaré pour conclure sa déposition.

La victime, un chômeur de 23 ans, s’en sort avec quelques points de sutures et une ITT de trois jours qu’elle pourra effectuer dans le cadre d’un éventuel prochain emploi. « Heureusement, tout se finit bien. Mais de mémoire de pêcheur, on n’avait jamais entendu pareille histoire en Ariège depuis au moins six mois » déclare le président de l’association de pêche locale.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité