Les rappeurs blancs inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité

22 Publié le 29/11/2018 par La Rédaction

Paris – Outre le reggae, l’UNESCO a annoncé avoir inscrit les rappeurs blancs sur la liste du patrimoine culturel mondial, un geste fort de symbolique. Reportage.

«Trop longtemps le rap blanc a été montré du doigt, aujourd’hui il est enfin reconnu » a expliqué Cartooch Bazooka XXX ( de son vrai nom Jean-Eric Mozière) rappeur blanc depuis 2014. Il faut dire que la vie des rappeurs blancs est très parfois très compliquée. Souvent issus de familles difficiles et aisées, leur choix de vie dérange, questionne. « Mon père m’avait dit, tu reprendras l’entreprise familiale (un cabinet d’expert comptable dans les Yvelines, NDLR) moi j’ai refusé » Très ému, il raconte : « J’ai voulu suivre ma voie, devenir un rappeur blanc et raconter les souffrances du quotidien de mon peuple quand on attend le RER à Versailles-Chantier ou que le soir on est obligés de rentrer en UBER » commente DJ TMAXXX (Eric Moulaindrier de son vrai nom) tout en mettant 3 nouveaux albums complets sur son Soundcloud.

 

La vie des rappeurs blancs est aussi faite de discriminations au quotidien, de moqueries. Certains s’obligent à porter des dreadlocks, porter des bobs et n’hésitent pas parfois à fumer des cigarettes sans filtres. « C’est important si tu veux que tes textes reflètent la dure réalité sociale du quotidien, il faut t’investir » explique le rappeur Lorenzo.

 

Mais tous ne parviennent pas au bout de leur rêve. Le rappeur Vald raconte ému « J’ai vu des carrières de potos se briser à cause d’un auto-tune mal réglé, ou d’un vocoder foireux, c’est dramatique, ne les oublions pas ».

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité