Nous avons testé un tir de lanceur de balle de défense sur notre stagiaire

51 Publié le 30/01/2019 par La Rédaction
https://www.flickr.com/photos/37299532@N08/5105320827 Sylvain SZEWCZYK

L’utilisation du lanceur de balle de défense dit aussi LBD par les forces de l’ordre est actuellement remise en cause après les événements qui se sont déroulés en marge des rassemblements des gilets jaunes. Pour en savoir plus, le Gorafi a testé, pour vous, cet outil sur Rodolphe, notre stagiaire.

Le ventre
Posté à 20 mètres de notre tireur dans un parc à proximité de notre bureau, Rodolphe arbore un gilet jaune. Il est tout sourire et ravis de participer à cette expérience qui pourrait, selon lui le conduire à un CDD non renouvelable dans notre journal. Nous décidons de viser d’abord la partie de son corps la moins sensible : ses abdominaux – qu’il a développé grâce à sa condition de stagiaire qui l’oblige à venir depuis Meaux à la rame chaque matin. Le résultat est sans appel : des cris abominables et 4 côtes fêlées instantanément. De plus, la douleur redouble quelques minutes plus tard quand nous lui annonçons qu’il n’obtiendra pas de CDD et, qu’il ne pourra donc pas déménager de la demeure de ses parents dans laquelle il réside encore à 31 ans.

Les organes de reproduction
Après la promesse d’un carnet de tickets restaurant, Rodolphe décide finalement de poursuivre l’expérience. Cette fois-ci, nous nous rapprochons de 10 mètres et nous tirons sur ses parties intimes. La douleur semble réellement intense si l’on en croit les jérémiades de notre jeune stagiaire. Notre médecin vient constater les dégâts : sauf si il décide d’adopter, Rodolphe ne touchera jamais d’allocations familiales de sa vie ; ni son carnet de ticket de restaurant puisque notre président les a tous utilisés pour acheter du filet de bœuf à son Braque de Weimar.

Les yeux
Enfin, le fameux tir dans l’œil qui cristallise toute les critiques. Contre toute attente, Rodolphe ne souhaite plus participer à notre enquête et nous sommes contraints de lui proposer une période d’essai pour qu’il se prête au jeu. A une distance de 5 mètres, nous visons le globe oculaire de notre stagiaire qui explose immédiatement après impact. Une véritable vision d’horreur qui vient corroborer les multiples témoignages des victimes de cet arme. Double peine pour Rodolphe : en plus de perdre son œil, nous devrons mettre fin à sa période d’essai puisque son handicap l’empêche dorénavant de remplir pleinement sa mission.

Conclusion
Après essai et, même si notre tireur concède avoir pris beaucoup de plaisir, nous sommes tentés d’aller dans le sens des associations qui souhaitent la proscription ferme et définitive de l’utilisation du lanceur de balle de défense par les forces de l’ordre. Cependant, nous n’avons toujours pas la preuve irréfutable de sa dangerosité puisque jusqu’à ce jour nous n’avons réalisé aucun test sur un être humain.

En vente partout La Boîte à Quiz du Gorafi https://amzn.to/2BNAacP et l’Almanach du Gorafi https://amzn.to/2zEa4Yh

Mots clés : , , , , ,
Publicité
Publicité

51 avis éclairés

23

ribouldingue 30/01/2019

Les keufs triés sur le volet, ben oui ! Ils sont obligés de les trier, il n’y a pas de joujoux pour tous les chasseurs, c’est trop cher. Donc, les heureux élus à la promotion castaner disent aux cobayes qui servent de cible «  t’as de beaux yeux tu sais. On ne bouge pas le petit oiseau va sortir. Les chanceux qui font mouche ont le droit à tout le tra la la cérémonial et le roi vient en personne serrer la louche aux francs tireurs. Ces gâtés se voient accrocher « l’œil d’honneur » sur le revers de leur veston avec des roulements de tambours et trompettes. Pour finir, le roi s’octroie 3 heures de discours aux invalides retransmis en direct sur BFM TV. La grande classe.

25

Andy Rigeable 30/01/2019

rien que son blaze, il meritait de se faire tirer dans la gueule…

19

DuckySmokeTon 30/01/2019

Gégé Darmanin, nostro ministrou des comptes publics et du boudget, a déchanté.
Il pensait que les LBD on allait les avoir à l’oeil alors que ça coûte un bras.

    18

    Andy Rigeable 31/01/2019

    Faut dire qu’on compte pas les tirs sur le bout des doigts……

23

Calamité Jeanne 30/01/2019

De quoi il se plaint, le stagiaire ? A star is borgne (deligne)

27

Galvestone 30/01/2019

Pourquoi laisser partir le stagiaire alors que vous auriez pu l’empailler ?

23

Edmond Cusset du Poulay 30/01/2019

Vite, une cagnotte Leetchi(partout) pour le stagiaire!

      18

      Andy Rigeable 31/01/2019

      Qu’il aille crever chez Libé…
      -En enfer pardon-

13

Sanglier intrépide 30/01/2019

Evidemment le LBD c’est comme les machines à café. Les stagiaires percutent mieux quand c’est servi en capsules.

12

M. Groçon 30/01/2019

J’aimerai apporter tout mon soutien au stagiaire.
Avec une mâchoire inférieure disparue, un pif qui ressort de l’autre côté de la tête et des yeux ramassés au sol, ça va etre difficile d’assurer une vie sociale.
Et je n’ai pas encore parlé du service trois pièces.
Allez, on ne lâche rien.

15

JB 30/01/2019

faites moi penser à vous dénoncer à la SPS (Société de Protection des Stagiaires) pour traitements inhumains.

10

JB 30/01/2019

Est ce à dire qu’Il est plutôt bonne pâte Rodolphe ? (*)

13

Chapodpaye 30/01/2019

Le test n’étant pas assez concluant, il faut recommencer sur cheptel plus important.
Je me porte volontaire pour le rôle du tireur et n’ai pas peur de faire des heures supplémentaires.

30

Chloé 30/01/2019

La démarche scientifique exige que les tests soient effectués sur plusieurs spécimens afin de pouvoir conduire des analyses statistiques. Ça tombe bien, on va bientôt rapatrier les djihadistes français détenus en Syrie dont on ne sait pas trop quoi faire.

    26

    Pie VII, à Rome 31/01/2019

    Comme pour les sangliers Belges, les résultats seraient faussés. Pour les djhadistes, c’est une espèce à part, il faut plutôt une 22LR ou une minimi.

      21

      Chloé 31/01/2019

      Avant on prend le pouls et on fait une tomographie par émission de positons. Ça peut toujours servir.

        20

        bec 31/01/2019

        Dame Chloé, espérer d’un djihadiste l’émission de quoi que ce soit de positif, c’est de l’optimisme béat…

          23

          Chloé 31/01/2019

          Justement. L’absence d’émission est une donnée qui peut servir au diagnostic etc.

          21

          Chloé 31/01/2019

          D’autant qu’il faudra bien amortir le pognon de dingue qu’ils vont couter aux contribuables.

20

bec 30/01/2019

 » Il est tout sourire et ravis de participer « …
Ce n’est donc pas toujours le stagiaire qui est responsable des fôtes de grand-mère et d’hortograffe…
Où l’on apprend qu’au Goraf il y a au moins un non-stagiaire et un prédisant…
Quant à moi, mon braque n’est pas de Weimar, et il ne se nourrit pas de filet de boeuf !

    11

    JPH 30/01/2019

    1. Le principe du lampiste veut que le stagiaire soit responsable de tout.
    2. Le stagiaire fait le « pauvre imbécile » pour éviter d’être éliminé et empaillé comme un « pauvre indocile ».
    Pas de chance : on ne peut pas gagner à tous les coups.
    3. bec, ton braque se nourrit de filet mignon ?

14

Edmond Cusset du Poulay 30/01/2019

Braque de Weimar: connu, en abrégé, sous le nom de « braque-mar »;très rigide dès qu’il repère une proie.

17

B.Rézina 30/01/2019

Article à 2 balles ? Ah non, 3 !

    14

    Chloé 30/01/2019

    Aïe euh !

    On avait dit LBD : « Little Black Dress » !!

    14

    JMARC 30/01/2019

    valab, pas de blem……………..y a du level

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *