Christophe Castaner se réveille sans aucun souvenir de sa nuit à côté d’un lanceur de balle de défense

46 Publié le 01/02/2019 par La Rédaction
By clement vaillant - https://www.flickr.com/photos/137944524@N05/30966393531/in/photostream/, CC0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=68329870

Paris – Le ministre de l’Intérieur a été aperçu sortant précipitamment d’un hôtel huppé après avoir été surpris au petit matin dans le même lit qu’un lanceur de balle de défense. Reportage.

« Je ne sais pas ce qui s’est passé » a tenté d’expliquer Christophe Castaner en montant dans un taxi. « Je me souviens juste que j’étais attablé au bar du Bristol, en train de discuter avec M. Benalla au sujet de ses passeports quand j’ai aperçu ce lanceur de balle de défense, seul à une table ». Le ministre a continué de fouiller dans ses souvenirs de sa  virée nocturne, en vain. « Il semblait attendre quelqu’un, en tout cas il m’a tapé de suite dans l’œil » a-t-il ajouté tout en rajustant son pantalon.

« Je crois que je lui ai payé un verre, j’ai tout de suite vu que le courant passait entre nous, c’était très chaleureux et puis après tout s’embrouille » a-t-il affirmé en mettant sa chemise. Jusqu’à ce matin et l’arrivée impromptue d’une femme de ménage qui selon son témoignage l’aurait trouvé nu dans le lit enlaçant tendrement le LBD qu’il appelait « Lulu ». « C’est faux, c’est un complot, clairement quelqu’un a payé ce LBD pour me séduire, je suis tombé dans un piège de la France insoumise, j’aurai du me méfier ! » a-t-il répété tout en rajustant sa veste.

Déjà en décembre dernier, des photos avaient été retrouvées sur Internet montant Christophe Castaner sortant d’un restaurant en galante compagnie avec une grenade explosive et une grenade lacrymogène à chaque bras. Des photos qu’il avait qualifié de « montage grossier ».

En vente partout La Boîte à Quiz du Gorafi https://amzn.to/2Uviaua et l’Almanach du Gorafi https://amzn.to/2RYfbgR

Publicité
Publicité