Laurent Wauquiez succède à Charles Consigny dans “On n’est pas couché”

0 Publié le 06/06/2019 par La Rédaction
Par Alesclar — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=12714167

Tout juste démissionnaire des Républicains, Laurent Wauquiez aurait déjà retrouvé un emploi pour la rentrée : chroniqueur dans “On n’est pas couché”.

« Après le départ de Charles Consigny, il me fallait un nouveau polémiste réactionnaire. Capable de créer des clashs sur du vide et de chercher la petite bête simplement pour faire la une du blog de Morandini le lendemain matin. Une tête à claques que les téléspectateurs adorent détester… quand j’ai appris la démission de Laurent Wauquiez, je me suis immédiatement dit que j’avais trouvé le candidat parfait ! » s’enflamme Laurent Ruquier, avant de partir dans un fou rire l’obligeant à se dandiner frénétiquement sur sa chaise.

L’animateur nous confie que la décision n’a cependant pas été si simple à prendre : « Forcément, je me doutais que ce choix allait faire parler. Et créer la discorde. Combien de fois Catherine Barma m’a sermonné en me disant que sa propension au mensonge, à la fake news et donc son goût pour le ridicule en ferait un bien meilleur pensionnaire des “Grosses Têtes” que chroniqueur d’ONPC… Mais écoutez, moi je suis mon instinct, et je préfère voir Laurent Wauquiez critiquer le dernier disque d’Angel que de faire des blagues osées au côté de Steevy. On verra si l’avenir me donne raison ! ».

Malgré la nouvelle formule à venir en septembre, Laurent Ruquier compte garder les fondamentaux de l’émission, à savoir deux chroniqueurs aimant la polémique et les débats conflictuels : « Mon rêve ? C’est de former un duo avec Nadine Morano, poursuit l’animateur. Les hommes et femmes politiques ont tout pour être d’excellents chroniqueurs. Je pense même que Benoît Hamon pourrait venir faire un billet humoristique chez nous, en détaillant chaque semaine son programme et ses ambitions présidentielles, oh vous imaginez ?! » termine-t-il en repartant dans un éclat de rire.

Mots clés : ,
Publicité
Publicité