Malgré la polémique, un proche d’Emmanuel Macron nommé au Conseil National des Enfers

0 Publié le 30/07/2019 par La Rédaction
Pexels / Par EU2017EE Estonian Presidency — Tallinn Digital Summit. Welcome dinner hosted by HE Donald Tusk. Handshake, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=65357911

Enfers – La nomination avait provoqué une levée de boucliers mais elle a été validée par décret ce matin, un proche d’Emmanuel Macron présidera bien le Conseil National des Enfers avec pour objectif affiché une réorganisation globale des damnations éternelles. Reportage.

« C’est regrettable car cela va encore donner une mauvaise image des Enfers » explique un proche de Satan. « Déjà se retrouver aux Enfers, cela n’est pas enviable, mais en plus dans un Enfer encore plus libéralisé, c’est vraiment révoltant » souligne-t-on dans l’entourage du diable. L’ambition affichée étant de réformer le taux de damnations pour une meilleure compétitivité avec dans le viseur, une ouverture des Enfers à la concurrence pour l’horizon 2022. « Aujourd’hui, l’Enfer a une image vieillotte avec des gens dans les flammes jouant de l’accordéon, il faut « rafraîchir » ça et amener l’Enfer sur les défis du 21e siècle » se réjouit-on à La République en Marche.

Mais les opposants ne l’entendent pas de cette façon et annoncent plusieurs journées de mobilisation pour alerter les futurs damnés sur les conséquences de cette privatisation qui ne dit pas son nom. « Il y a des risques de damnations « low-cost », avec des tortures allégées, et moins chères pour le contribuable mais aussi moins performantes » s’inquiète un représentant syndical des Enfers. De plus, le Paradis pourrait revoir à la baisse sa participation au financement des damnations au grand dam des partenaires sociaux des cieux.

Dans l’immédiat, les proches d’Emmanuel Macron démentent toute intervention du chef de l’État pour imposer cette nomination, tout comme les trois autres nominations auprès du SHIELD, des Illuminatis et du Conseil de Surveillance des Reptiliens.

Publicité
Publicité