Selon une étude, ajouter “c’est pas très écolo” au moment de prendre l’avion n’améliorerait pas votre empreinte carbone

0 Publié le 03/10/2019 par La Rédaction
Los Angeles, USA - January 28, 2013: Airfrance Airbus A-380 lands at Los Angeles Airport on January 28, 2013. The plane is the world's largest passenger airliner and seats 525 people.

Les résultats du dernier rapport du GIEC sont édifiants : selon celui-ci ajouter “c’est pas très écolo” au moment de prendre l’avion ne réduirait absolument pas votre empreinte carbone. Et ce, même si vous ne l’empruntez pas plus d’une fois par an.

Toujours selon le même rapport, dire “c’est pas très écolo” au moment de prendre les billets serait tout aussi inefficace. “De même que le dire pour un long courrier extérieur ou un vol intérieur Paris-Marseille ne change absolument rien à la quantité de CO2 émise. Et ce même si vous êtes influenceur beauté” explique l’un des auteurs du rapport.

Ce n’est pas tout : le rapport stipule également que consommer moins de viande, trier ses déchets et relayer des vidéos de Greta Thunberg sur Facebook n’annulerait en aucun cas la quantité de CO2 émise pendant ce même trajet aérien. “En réalité il n’existe aucune corrélation entre votre envie de sauver la planète et la pollution créée lorsque vous prenez un vol pour Bali” conclut le GIEC.

Aucun impact non plus sur la nourriture gâchée

Aussi étonnants qu’ils puissent paraître, ces résultats du rapport du GIEC ne sont pas isolés. Ils semblent d’ailleurs faire écho à ceux de l’an précédent selon lequel, dire “c’est pas très écolo” au moment de jeter la moitié de son assiette à la poubelle ou de commander des sushis sur Deliveroo ne changerait rien à la quantité de nourriture gâchée.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité