Selon les scientifiques, les peintures préhistoriques auraient été réalisées pour passer le temps durant des réunions

0 Publié le 28/10/2019 par La Rédaction
Image parKlaus Hausmann de Pixabay

Lascaux – C’est une nouvelle approche qui va nous permettre de voir les peintures rupestres sous un autre angle. En effet, un groupe de scientifiques affirment que les fresques préhistoriques auraient été réalisées pour passer le temps durant des réunions très ennuyeuses. Reportage.

« C’est l’équivalent de nos gribouillis sur nos calepins d’aujourd’hui » affirme Christelle Bourder qui a analysé plusieurs des peintures préhistoriques. « Il semble que l’invention du dessin soit contemporaine de l’invention du concept même de réunion pour la mise en prod’ de la prochaine chasse à l’aurochs ou au mammouth » explique-t-elle. « C’était des réunions très longues, souvent le lundi matin (concept d’ailleurs qui fut amené en Europe par les Sapiens arrivant d’Afrique) et il fallait bien s’occuper ». Aussi, très rapidement, les hommes préhistoriques commencèrent à dessiner sur les parois des grottes pour passer le temps. À l’époque, pas de feuille de papier ou de stylo à bille. Aussi les hommes se tourneront logiquement vers les parois de leur grotte et des fuseaux de charbon.

Les chercheurs ont aussi découvert des dizaines de tableaux de morpions dessinés sur les murs des grottes, preuve que les réunions devaient être très longues et rébarbatives. « Il faut imaginer des réunions pénibles avec un manager qui découvre lui-même le concept de management, ce qui d’ailleurs n’a pas vraiment changé depuis 70 000 ans ». Des longueurs de réunions qui amèneront l’Homme à réfléchir à un nouveau concept qui lui donnera dès lors un tout nouvel avantage évolutif, celui de la « pause-cigarette ».

Publicité
Publicité