Connect with us

Société

7 suicides lors du congrès annuel des créateurs de musiques d’attente téléphonique

Toulon – Le 8eme congrès annuel des créateurs de musiques d’attente téléphonique s’est une fois de plus terminé sur un drame. Plus de 7 suicides dans l’assistance ont été comptabilisés alors que le congrès s’apprêtait à élire les meilleures musiques d’attentes téléphoniques de l’année. Reportage.

Published

on


« C’est lors de l’écoute de la 8eme version de Moonlight Shadow en version electro que le drame s’est noué »
raconte un survivant. « Certains se sont percés les oreilles avec des clous, d’autres se jetaient contre les murs » raconte un autre. Cela faisait plus de 5 heures que les membres du congrès étaient enfermés pour élire la meilleure musique d’attente. « Chaque année il y a des drames, on se prépare, on met des matelas contre les murs, on sécurise les pièces en enlevant les objets avec lesquels ils pourraient se mutiler » ajoute un autre.

« La musique d’attente, cela demande beaucoup de contrôle de soi pour ne pas craquer au bout de la 78e version des “4 saisons” de Vivaldi » raconte un responsable du congrès. « On est obligé d’écouter des milliers d’heures de musiques nulles pour réussir à choisir celle qui sera vraiment la meilleure, c’est un boulot éprouvant mais il faut bien que quelqu’un s’en charge ».

Le congrès souligne cependant les chiffres rassurants par rapport aux autres éditions, où par exemple l’année du choix de la musique d’attente téléphonique pour l’URSSAF n’avait laissé hélas que 4 survivants sur 25 participants.

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement