Connect with us

Vélo

Faute d’adhérents, la Fédération Française de cyclimse va fermer

Jadis très populaire, le cyclimse est aujourd’hui en tragique perte de vitesse. Avec seulement quelques centaines d’adhérents en France, la Fédération française a préféré fermer ses portes. Reportage.

Published

on

 

Il y a encore 20 ans, chaque dimanche ce sont plusieurs milliers de Français qui s’adonnaient à leur sport favori, le cyclimse. Aujourd’hui, dépassé par son cousin, le cyclisme, le cyclimse semble vivre ses derniers jours. « On est très tristes, ce sport était très populaire et il disparaît peu à peu » commente M. Mézerette, 48 ans, secrétaire de la fédération. « Le gouvernement ne nous a jamais aidé. Nous avons dû annuler les derniers championnats de cyclimse, faute de subventions et d’adhérents ».

Inventé sur l’atoll de Pom Pom Galli en 1923, introduit en 1952 en France, le cyclimse va rapidement devenir le sport préféré de bon nombre de Français. Plus facile à pratiquer que le cyclisme, il est même adopté par De Gaulle qui invite ses invités à l’Elysée à essayer sa machine de cyclimse. « Mais Pompidou n’aimait pas du tout et le lobby cycliste a tout fait pour nous mettre hors jeu par des intimidations et même des agressions sur les cyclitses ».

Aujourd’hui, le cyclimse vit ses dernières heures. Alors, M. Mézerette et ses amis se réuniront ce soir une dernière fois dans le petit local historique du 20e arrondissement. Ensemble, ils regarderont avec nostalgie de nombreux documents qui ont été consacrés au cyclimse du temps de sa splendeur,  dont de très nombreux flims.

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement