Connect with us

Politique

Manuel Valls écope d’une amende pour non-respect du confinement après avoir dormi sur le paillasson d’Emmanuel Macron

L’ancien Premier ministre de François Hollande a écopé d’une amende pour avoir bravé le confinement afin de dormir sur le paillasson de l’actuel Président de la République.

Publié le

 mar 

« Ça fera 135 euros Monsieur Valls. Et rhabillez-vous s’il vous plaît… Si des photographes font des clichés de vous, avec le visage d’Emmanuel Macron tatoué sur votre torse, ça va faire des remous » lance un policier à Manuel Valls tout en lui tendant une chemise, après l’avoir verbalisé alors que celui-ci passait la nuit en position fœtale sur le paillasson du Président de la République.

Alors qu’il est reconduit discrètement à la sortie de l’Élysée, Manuel Valls s’offusque encore de son traitement : « Je constate qu’on m’empêche de clamer mon admiration pour Emmanuel Macron. A croire que je dérange. Est-ce ma faute si nous avons la chance d’être gouvernés par le plus grand homme d’État que le monde n’a jamais connu ? Devrais-je m’excuser d’être transi d’amour pour Emmanuel ? Est-ce un crime d’avoir écrit « je t’aime » sur sa porte d’entrée avec du rouge à lèvres ? ».

Après de maintes négociations, Manuel Valls se résigne à partir, mais hors de question pour lui de retourner en Espagne : « Même si j’y ai triomphé, ce pays ne me mérite pas. Mon avenir politique se dessine en France, d’ailleurs, je vous laisse j’ai un appel très important qui pourrait changer à tout jamais le visage idéologique du pays » nous annonce-t-il, son téléphone à l’oreille, en commençant son entretien par un mystérieux : « Oui, c’est bien Pôle Emploi ? ».

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés