Connect with us

Présidentielle 2022

Éric Zemmour vend discrètement sur Leboncoin sa poupée gonflable de Poutine

Le candidat Reconquête ! fait tout son possible ces derniers jours pour faire oublier l’admiration qu’il vouait encore il y a peu au président de la fédération de Russie

Publié le

 mar 

Éric Zemmour a tenté le week-end dernier de revendre discrètement sur le site en ligne Leboncoin une poupée gonflable de Vladimir Poutine. C’est en cherchant « un peu de compagnie pour ne pas passer la soirée de samedi tout seul » que Michel, 58 ans, originaire de Seine-et-Marne (77), est tombé sur l’annonce. « Au début, j’y ai pas prêté attention mais le prix était intéressant et j’ai pas beaucoup d’argent, alors j’ai fini par contacter le vendeur ». Surpris qu’il s’agisse d’une femme (une certaine Corinne Z. habitant Paris), notre acheteur tente quand même de négocier le prix de vente et reçoit en guise de réponse ce simple texto : « Ben voyons ! ».

« Un simple souvenir »

C’est à ce moment-là que Michel comprend à qui il a affaire. Joint par la rédaction, le candidat à la présidentielle a essayé de minimiser ce qui est devenu depuis le #poupéegate : « Je ne sais pas pourquoi vous, les journalistes en faites tout un plat, ce n’est pas du tout ce que vous croyez, il s’agit d’un souvenir d’un voyage à Saint-Petersbourg avec Sarah (Knafo ndlr), ça ne va pas plus loin que ça. »

Ce n’est pas la première fois qu’un candidat est soupçonné de revendre des objets compromettants pour se disculper. En 2017, déjà, la vente d’une dizaine de costumes pour seulement 5 euros  par un certain François F. avait alimenté la polémique et nourri les soupçons.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés