Connect with us

Société

Pour combler le manque de maternités, le gouvernement s’engage à former les taxis au métier de sage-femme

Face à la pénurie de sages-femmes et la fermeture partielle de nombreuses maternités, le gouvernement a décidé d’envoyer un message fort à tous les Français.

Publié le

 mar 

Au 1er juillet, on comptabilisait plus de 10% des maternités en fermeture partielle, un chiffre qui ne va pas aller en s’améliorant compte tenu de la pénurie de personnel soignant. Dans ce contexte, les trajets pour se rendre à la maternité la plus proche s’allongent, surtout dans les zones rurales. C’est pourquoi le gouvernement a annoncé ce matin par la voix d’Elisabeth Borne que  « pour prévenir le nombre croissant d’accouchements en mobilité », le gouvernement prévoit de former les taxis au métier de sage-femme. Dans un tweet, Emmanuel Macron s’est engagé personnellement à mener à bien cette réforme : « Je ne laisserai pas des Françaises accoucher dans une voiture sans un véritable suivi médical. C’est une promesse que je fais à toutes et tous et je m’engage à la tenir. C’est aussi une belle occasion de redorer le blason des taxis. »

Plusieurs casquettes

Pour faire d’une pierre deux coups, la formation des taxis s’étalera sur plusieurs jours afin qu’ils puissent suppléer également les professeurs de SVT. Ils pourront ensuite être appelés à n’importe quel moment pour un remplacement sur un ou plusieurs postes pouvant aller jusqu’à six mois, et ce dans toutes les académies.

A l’issue de cette formation, un brevet de secourisme leur sera également délivré pour qu’ils puissent pallier la pénurie de pompiers volontaires.

Photo de Jean-Baptiste Terrazzoni:

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés